Environnement

« L’assainissement pluvial : une priorité pour les communes »

Témoignages.re / 29 novembre 2010

Dans un communiqué diffusé hier, Eric Fruteau, maire et conseiller général de Saint-André regrette que l’assainissement pluvial n’ait pas fait l’objet d’un redéploiement des crédits européens. Eric Fruteau rappelle que la mise aux normes du réseau d’assainissement pluvial pour la commune de Saint-André est évaluée à 110 millions d’euros.

« Le comité national de suivi des fonds européens vient d’annoncer (dans le cadre du bilan à mi parcours du CPER et du POE 2007-2013) un redéploiement des crédits européens sur l’assainissement des eaux usées. Cette mesure me semble être indispensable au développement durable de nos territoires communaux et va dans le sens de la préservation de notre environnement.
Cependant, je regrette que les problèmes de l’assainissement pluvial n’aient pas fait l’objet d’une même attention comme je l’avais sollicité à plusieurs reprises et souligné encore dans mes divers courriers aux autorités départementale, régionale et préfectorale.
Car notre responsabilité première reste de mettre nos populations à l’abri des risques d’inondation et qu’en ce sens il est impératif de mettre en œuvre les schémas directeurs d’évacuation des eaux pluviales.
Malheureusement le coût de renforcement et de structuration des réseaux est extrêmement élevé ; à titre d’exemple cette mise aux normes est évaluée à plus de 110 millions pour le seul territoire de Saint-André.
Aussi et compte tenu de l’ampleur et des enjeux de ce dossier pour les communes de La Réunion, j’en appelle à la solidarité départementale, régionale, nationale et européenne pour un soutien financier aux communes pour les travaux de recalibrage et de sécurisation des principales voies qui servent d’axes d’écoulement structurant pour le réseau d’évacuation des eaux pluviales.

Au vu des retards, des contraintes budgétaires des communes, de l’importance des besoins d’investissement notamment due à la pression démographique, de la vulnérabilité de nos territoires vis-à-vis des phénomènes pluviaux, je plaide volontiers pour cette solidarité départementale, régionale, nationale et européenne sur ce dossier. Le redéploiement des sommes du POE en vigueur et la renégociation pour le prochain POE sont des opportunités à saisir qui nous permettraient de sortir de cette impasse ».


Kanalreunion.com