Environnement

L’incendie sous contrôle, mais pas éteint

Hauts de Saint-Paul – Maïdo

Témoignages.re / 22 octobre 2010

« L’évolution de l’incendie est stoppée depuis mercredi », souligne la Préfecture dans son communiqué. Hier, les zones Nord, Est, Sud étaient contenues. La lisière Ouest restait préoccupante, puisque de nombreux points chauds persistaient en amont de la forêt. Ces points chauds correspondent à des feux d’humus, et ce sont autant de chantiers à éteindre et à surveiller. La tactique employée reste la même, repérage par reconnaissance aérienne, humidification et refroidissement par largage d’eau soit du Dash 8, soit des hélicoptères bombardiers d’eau, puis intervention des équipes au sol. Entre 5h30 hier matin et 12h30, le bombardier a pu effectuer une douzaine de rotations. Mais les opérations aériennes ont dû être arrêtées en raison de la couverture nuageuse.
Le périmètre de la forêt brûlée ou parcourue par l’incendie n’a pas augmenté depuis mardi. Le bilan est toujours évalué aux environs de 800 hectares.

 Hier, il y avait 93 sapeurs-pompiers de La Réunion engagés, 91 militaires des FAZOI, 97 militaires de la Sécurité civile. Il y avait également 11 agents de la commune de Saint-Paul auxquels s’ajoutent les agents du Parc national, les conducteurs d’engins des travaux publics et les pilotes d’hélicoptères. 

La Préfecture indique que « les gendarmes de la compagnie de Saint-Paul restent mobilisés sur l’ensemble du territoire Ouest, tant pour la surveillance du massif que pour les besoins de l’enquête en cours » concernant les origines du sinistre.


Pour rappel, 
il est toujours demandé à la population d’éviter de brûler des déchets verts qui peuvent laisser croire à de nouveaux foyers. La Préfecture rappelle par ailleurs que « la pratique du débroussaillement par le feu sans autorisation et en dehors du cadre réglementaire expose son auteur à des poursuites pénales ». Le Territoire de la côte Ouest reste sous surveillance active des forces de gendarmerie. « Le but étant d’identifier et d’interpeller les auteurs responsables des incendies, y compris ceux qui débroussaillent par le feu », ajoute la Préfecture dans son communiqué.



Kanalreunion.com