Environnement

L’Observatoire Mangrove de Nouvelle-Calédonie Palme IFRECOR 2015

Protection des récifs coralliens

Témoignages.re / 1er juin 2016

Le jury, présidé par Sébastien Folin, parrain des 15 ans de l’IFRECOR, a porté une attention particulière aux initiatives, actions et politiques répondants aux problématiques et enjeux posés par le changement climatique. Les critères de choix reposaient sur l’implication des collectivités, l’innovation, et les objectifs des projets dans une catégorie autour des thématiques de la protection et de la valorisation, mais aussi de la sensibilisation et de l’éducation.

JPEG - 68.5 ko

Mardi 31 mai 2016, George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, Bernard Cressens, président du comité français de l’UICN et Anne-Gaëlle Verdier, présidente du groupe Outre-mer de l’UICN France, remettaient la Palme IFRECOR aux projets lauréats 2015. La cérémonie s’est tenue à l’Hôtel de Montmorin le lendemain de la journée dédiée à l’Outre-mer à l’occasion du congrès annuel des Maires à Paris.

Depuis 2011 le concours de la Palme IFRECOR (Initiative française pour les récifs coralliens) invite les élus de Martinique, Guadeloupe, la Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, Polynésie Française, Saint-Martin ou de Saint-Barthélémy à se mobiliser pour la préservation et la gestion durable des récifs coralliens, herbiers et mangroves.

La mangrove est un écosystème capable de piéger le CO2 atmosphérique, dont l’augmentation considérable depuis l’époque industrielle cause les changements climatiques actuels. La ville de Mont-Dore a décidé de protéger et de valoriser la mangrove afin de générer une meilleure gestion de cet écosystème vital à la préservation des littoraux tropicaux.

L’objectif du projet Observatoire Mangrove est de déterminer l’évolution de la capacité de la mangrove à piéger le CO2 avec les changements climatiques

Pour se faire, trois serres équipées de matériel scientifique et technique ont été construites en 2014 et inaugurées en 2015. Elles permettent de réguler, d’une part les concentrations en dioxyde de carbone, et d’autre part, la durée d’immersion par les marées, simulant ainsi les changements climatiques auxquels les mangroves sont confrontées.

Objectifs atteints :

• Installer la science au cœur de la ville

• Renforcer les connaissances des habitants sur la mangrove

• Sensibiliser les habitants au changement climatique

• Faire connaître le rôle de la mangrove en tant que piège des gaz à effet de serre

• Outil de sensibilisation et d’éducation à l’environnement pour le grand public et les scolaires

• Former et éduquer pour modifier les comportements

Depuis 15 ans l’IFRECOR (Initiative française pour les récifs coralliens) agit pour la préservation et la gestion durable des récifs coralliens, herbiers et mangroves dans les collectivités d’Outre-mer. Soutenue financièrement par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer et le Ministère des Outre-mer, l’IFRECOR s’applique à sensibiliser les élus et le grand public à l’importance des récifs coralliens.


Kanalreunion.com