Environnement

La commune de Trois-Bassins inaugure sa déchetterie

Sophie Périabe / 6 août 2010

En collaboration avec le TCO, la commune de Trois-Bassins a inauguré hier sa première vraie déchetterie “Les Capucines”. Cette dernière vient ainsi compléter les 11 autres équipements du même type existants sur le territoire du TCO. Fini donc les dépôts sauvages, préservons notre environnement.

Environ 200 marmailles et adolescents ont participé à l’inauguration de la nouvelle déchetterie de Trois-Bassins. Sensibilisés par les médiateurs de l’environnement du TCO dans les centres aérés de la Grande Ravine, de Bois de joli cœur et du camp des ados, les jeunes ont préparé une petite animation et ont mis en pratique tout ce qu’ils ont appris. Une petite chanson sur le tri et les médiateurs de l’environnement, une exposition à partir d’objets recyclés, on peut dire que les jeunes ont bien assimilé les bons gestes et pourront ensuite les refaire chez eux, en famille. La sensibilisation de la population passe ainsi par la sensibilisation de la jeune génération, les éco-citoyens de demain.
Compétente en matière de pré-collecte, collecte et traitement des déchets ménagers, le TCO compte désormais 12 déchetteries sur ses cinq communes.
« À terme, c’est un réseau de 15 déchetteries et centres de propretés qui sera mis à disposition des communes de l’Ouest », précise Roland Ramakistin, le maire de Trois-Bassins.

Lutter contre les dépôts sauvages

Ce nouvel équipement, « en harmonie avec le milieu rural », permettra aux 7.027 habitants de Trois Bassins mais également à tous ceux habitants sur le territoire du TCO de déposer leurs déchets à la déchetterie “Les Capucines”. Situé au n°121 chemin des Barrières, le site s’étend sur 2 niveaux et dispose d’une plateforme permettant un déchargement pratique et facile des déchets dans les bennes, une aire aménagée destinée à recevoir des conteneurs, un emplacement réservé pour les bornes d’apport volontaire, d’un local « gardien » équipé de sanitaires, chauffe eau solaire et panneaux photovoltaïques, des espaces verts, etc.
D’un coût de 710.100 euros hors taxe, cet équipement a été financé par l’Europe, la commune, le Conseil général et l’ADEME.
L’accès au site est gratuit et se fera du lundi au samedi de 8h30 à 17h30.
Par contre, certains déchets ne seront pas acceptés, notamment les médicaments, batteries qui devront être retournés aux commerçants, les cadavres d’animaux et déchets ménagers également. En effet, le stockage de ces déchets doit répondre à des exigences réglementaires spécifiques.
Additionnée au dispositif de collectes hebdomadaires des bacs bleus et jaunes, cette déchetterie contribuera à lutter contre la prolifération des dépôts sauvages et protéger l’environnement. Roland Ramaskin le rappelle, « nous ne sommes pas à l’abri des risques sanitaires, nous devons tous faire des efforts ».

 Sophie Périabe 


Kanalreunion.com