Environnement

La FAO appelle à une action internationale face à la résistance aux antimicrobiens

« Une menace émergente pesant sur la santé publique »

Témoignages.re / 15 février 2016

La Directrice générale adjointe de la FAO exhorte les ministres européens à aider les pays pauvres à relever le défi.

JPEG - 57.2 ko

La résistance aux antimicrobiens (RAM) est « une menace émergente pesant sur la santé publique » et nécessite un effort coordonné au niveau mondial pour lutter contre les risques qu’elle représente pour la sécurité alimentaire, souligne aujourd’hui la Directrice générale adjointe de la FAO Maria Helena Semedo.

L’utilisation excessive et abusive des antibiotiques et autres agents antimicrobiens favorise la résistance croissante des microbes qui causent infections et maladies à ces médicaments qui sont censés les combattre, menaçant ainsi d’inverser un siècle de progrès en matière de santé humaine et animale.

« Nous devons contribuer à la préservation des médicaments susceptibles de sauver des vies », déclare Mme Semedo qui s’adressait aux ministres européens de la santé et de l’agriculture réunis à Amsterdam dans le cadre d’une conférence sur la résistance antimicrobienne.

Hormis les considérations relatives à la santé humaine, l’émergence de microbes résistants aux antibiotiques et à d’autres produits pharmaceutiques met à risque non seulement la santé animale mais aussi, par voie de conséquence, les moyens d’existence ruraux et la sécurité alimentaire. « La résistance aux antimicrobiens est une menace mondiale qui ne peut pas être résolue uniquement en Europe, dans un monde de plus en plus interconnecté », ajoute Mme Semedo.

 

En 2015, la Conférence de la FAO a appelé à une action urgente aux niveaux national et international pour répondre à la menace croissante des pathogènes qui résistent aux médicaments dans les filières de production alimentaire terrestres et aquatiques.


Kanalreunion.com