Environnement

La forêt réunionnaise, un trésor à préserver

Saison sèche

Cinthia Fontaine / 9 août 2013

Dans le cadre de la lutte contre les incendies, l’Office national des forêts (ONF) organisait hier un point presse afin de présenter les opérations faites dans le cadre du Plan Départemental de Protection des Forêts contre l’Incendie et de rappeler les consignes de précaution à prendre pour préserver la diversité de la forêt réunionnaise, ce trésor classé au patrimoine naturel de l’UNESCO.



JPEG - 139.7 ko
... ou à la perche élagueuse dans des conditions difficiles.

En saison sèche d’août à décembre, La Réunion connaît des risques importants de développement d’incendies de forêt. La Défense des Forêts contre l’Incendie (DFCI) a pour objectif d’en limiter le développement.

Les feux de forêt se manifestant principalement dans les zones les plus exposées au vent et cela en période de forte fréquentation du public, ces incendies constituent une menace pour nos écosystèmes et pour la sécurité civile. Il a donc été jugé nécessaire de réaliser des travaux de débroussaillement sur différents sites à risques.

Ces actions de prévention se révèlent indispensables à la limitation des dommages irréversibles, causés par les incendies sur la flore.

Elles s’inscrivent dans le cadre du programme d’investissements de protection des forêts contre l’incendie, mené par l’Office National des Forêts et ses partenaires.

Afin de gérer le risque incendies, un Plan Départemental de Protection des Forêts contre l’Incendie (PDPFCI) a été mis en place afin de déterminer les grandes orientations en matière de gestion des forêts contre le risque incendie. À cette fin, certaines zones forestières de l’île ont été classées dans la catégorie des massifs orientés feux de

forêts. Actuellement, le travail se fait sur 3 secteurs, les hauts du nord-est et de l’ouest avec des massifs tels que la forêt de la Providence et du Maïdo ainsi que le massif de la Montagne et le sud avec la forêt d’Étang Salé. En période de risques élevés, les forestiers sillonnent donc ces massifs sensibles. Ils assurent des patrouilles de surveillance et de première intervention, au moyen de véhicules tout terrain spécialisés et équipés.

Faciliter l’intervention des services d’incendie

L’efficacité du plan de lutte contre les incendies repose aussi sur la présence de nombreux dispositifs et moyens mis en place sur le terrain et utilisés par les services départementaux d’incendie et de secours, en charge de cette lutte.

Pour faciliter l’intervention des services départementaux d’incendie des équipements sont aménagés sur le terrain pour leur permettre une action plus efficace sur feu déclaré : réseau de voies d’accès pour pénétrer les massifs, réserves ou retenues d’eau,

grandes coupures de combustible et bandes débroussaillées de sécurité.

Sur les différents massifs forestiers, des travaux de débroussaillement sont pratiqués afin de faciliter les accès et de nettoyer les pare-feux. L’opération comprend un dispositif global sur différents sites :

- débroussaillement des pare-feux des rampes de La Montagne et de La Providence (commune de Saint-Denis),

- débroussaillement des pare-feux en forêt départemento-domaniale de l’Étang Salé (commune de l’Étang Salé),

- débroussaillement des pare-feux du massif forestier des Hauts sous le Vent (communes de Saint-Paul, de Trois-bassins, de Saint-Leu et des Avirons).

Ainsi que des opérations spéciales selon les zones. À La Montagne, le débroussaillement périphérique à proximité des habitations élimine sur une bande de 30 mètres de large, les herbacées et les végétaux ligneux bas et plus particulièrement les végétaux envahissants à forte combustibilité a été programmé. À La Providence, c’est le débroussaillement des bandes de sécurité le long des voies qui est en cours de réalisation.

Les équipements sont réalisés grâce aux contributions financières de l’Europe (75%), de l’État (DAAF) (15%) et du Département 10%. Le montant total des travaux est de 310.000 euros.

  CF

Nout patrimoine

L’ONF tient à rappeler les consignes d’usages afin que chacun préserve ce trésor commun qu’est la forêt et la biodiversité réunionnaise.

Des zones et aires de pique-nique et de barbecue sont aménagées sur tout le massif forestier réunionnais, ce sont d’ailleurs des endroits très fréquentés par les familles le week-end et lors de vacances scolaires. Il est interdit d’allumer des feux hors de ces espaces réservés. N’oubliez pas qu’une simple cigarette, une bouteille jetée par la fenêtre d’une voiture peut-être le départ d’un incendie destructeur.

Les incendies sont des catastrophes qui détruisent des écosystèmes endémiques fragiles, auxquels se substituent souvent des envahissements d’espèces exotiques indésirables, avec perte associée de la diversité biologique, de plus il aggrave la disparition des maigres sols sous l’effet des pluies cycloniques diluviennes que connaît l’île, condamnant les replantations.


Kanalreunion.com