Environnement

La pénurie d’eau proche des minima historiques dans le Sud

Situation de la ressource en eau en novembre 2012

Témoignages.re / 27 décembre 2012

L’Office de l’Eau Réunion dresse le bilan de l’état de la ressource en eau continentale (rivière et nappe) pour le mois de novembre 2012. Il constate que si une recharge s’est opérée dans le Nord, l’Est et l’Ouest, le Sud reste pour sa part très déficitaire. Voici le communiqué de l’Office de l’Eau.

Suite aux précipitations du mois d’octobre et à deux épisodes pluvieux en novembre, la ressource en eau s’améliore légèrement sur le département. Les indicateurs révèlent toutefois que les déficits accumulés ne sont que partiellement comblés ; l’état des ressources en eau reste fragile à l’échelle de l’île.

JPEG - 48.1 ko

En termes statistiques, l’état des cours d’eau s’améliore : sur 60% des stations, les débits médians sont conformes ou supérieurs aux normales saisonnières (47% en octobre). Mais le Sud est toujours marqué par de forts déficits. En ce qui concerne l’état des ressources en eau souterraine, 55% des stations ont des niveaux supérieurs ou conformes aux normales saisonnières.

Au niveau des cours d’eau, la situation se rapproche de la normale sur les secteurs des plaines, Nord et Est où respectivement on relève +31% sur le Bras Noir à La Plaine des Palmistes, -7% sur la rivière Saint-Denis, +2% sur la rivière du Mât, +8% sur le Bras des Lianes, -7% et -6% sur les rivières des Roches et des Marsouins.

JPEG - 58 ko

Dans le Nord-Est, seuls la rivière Sainte-Suzanne et le Bras-Panon restent marqués par des déficits respectifs de -36% et -42% en novembre 2012. Les débits enregistrés en septembre et octobre 2012 ont été inférieurs aux minimums historiques.

Dans le Sud et les Hauts du Sud-Ouest, les débits des cours d’eau restent largement déficitaires avec -57% sur la rivière Langevin à Saint-Joseph et -64% à la Source Dussac au Tévelave.

En ce qui concerne les eaux souterraines, les niveaux piézométriques moyens sont à la hausse sur la majeure partie du département.

L’état des ressources présente des niveaux statistiquement excédentaires au Port (+21%), Saint-Paul ville (+35%), à l’Ermitage (+36%), à Sainte-Marie (+37%), à La Plaine des Palmistes (+26%) et sur le littoral de Saint-André (+18%). Les ressources sont déficitaires sur tout le reste du territoire.

Les principaux déficits se mesurent dans le Sud-Ouest où la situation reste préoccupante sur les secteurs du Gol (-42%), des Cocos (-34%) et de la Ravine Blanche (-46%). Les niveaux moyens mensuels sont très proches des minimums historiques sur ces systèmes.

Sur la commune de Saint-Denis, les niveaux restent en dessous des normales saisonnières avec un déficit de -23% sur le secteur de Champ Fleury.

Dans l’Est, l’état des ressources souterraines reste également déficitaire à Saint-Benoit (-59% à Bourbier les Bas et -24% à Bourbier les Hauts) et à Bras-Panon (-42%).

Les marées d’équinoxe influent directement sur la piézométrie des forages de Saint-Pierre et du Gol ; sur ce dernier secteur, l’intrusion saline marque la qualité de l’eau souterraine.


Kanalreunion.com