Environnement

La “recherche à venir en écologie des eaux douces à La Réunion”

ARDA - Séminaire

Témoignages.re / 18 octobre 2012

Le séminaire de l’ARDA (Association Réunionnaise de Développement de l’Aquaculture) sur la “recherche à venir en écologie des eaux douces à la Réunion” commencé hier dans un hôtel de l’Ouest se termine aujourd’hui avec les interventions d’experts. Précisions.

Ce débat résulte d’une part à la thèse de M. Nils Teichert sur “Les traits de vie des espèces de cabots bouche-ronde” (Sicyopterus lagocephalus et Cotylopus acutipinnis) et d’autre part aux quatre années d’Observatoire des flux migratoires aux embouchures des rivières du Mât, des Roches et Saint-Étienne. Il est question de définir les priorités de recherche afin de mettre en place des plans de gestion et de conservation des rivières et plans d’eau réunionnais.

Des caractéristiques uniques

Le patrimoine naturel de La Réunion compose un des 34 « hot spots » mondiaux de la diversité biologique reconnus par l’UICN [1]. Du fait de l’insularité et de la jeunesse géologique de l’île, la macrofaune des eaux douces réunionnaise possède des caractéristiques uniques. À l’origine, les cours d’eau et étangs de La Réunion n’ont pu être colonisés que par des espèces marines remontant dans les estuaires ou par des espèces migratrices réalisant une partie de leur cycle biologique en eau douce.

C’est pourquoi il existe très peu d’espèces piscicoles endémiques de La Réunion. La plupart des espèces indigènes de poissons et de macrocrustacés d’eau douce proviennent de la zone Madagascar-Mascareignes et possèdent des cycles de vie migrateurs, ou diadromes : une partie de leur cycle de vie se déroule en mer ou dans les zones saumâtres d’embouchures.

Les anguilles

La catadromie*, notamment chez les anguilles (Anguilla marmorata, Anguilla mossambica, Anguilla bicolor). Pour ces espèces, la croissance des individus a lieu en rivière (ou en étang). Arrivés à maturité sexuelle, les géniteurs dévalent les cours d’eau jusqu’à l’embouchure puis migrent vers les lieux de pontes situés dans l’océan. Après plusieurs mois passés en mer, les post-larves (communément appelées civelles chez les anguilles) colonisent les embouchures, puis le réseau hydrographique du bassin versant pour poursuivre leur croissance.

* Catadrome : un organisme catadrome qualifie les animaux vivants en milieu dulcicole (en eau douce) et se reproduisant en milieu marin (en eau de mer). S’opposé à anadrome, voir aussi thalassotoque. Appliqué aux poissons, précise qu’un poisson (généralement fluviatile) descend un cours d’eau pour frayer dans la mer. L’anguille est catadrome.
Source : http://www.aquaportail.com/definition-2323-catadrome.html
Les bouche rondes, « bichiques », cabots noirs, loches, chevrettes, camarons

L’amphidromie*, notamment chez les bouche-rondes ou « bichiques » (Sicyopterus lagocephalus et Cotylopus acutipinnis), les cabots noirs (Eleotris fusca et E. mauritianus), les loches (Awaous commersoni), mais aussi les chevrettes (Macrobrachium australe) et les camarons (Macrobrachium lar). C’est le mode de migration le plus représenté à La Réunion. Pour ces espèces, la croissance et la reproduction ont lieu en rivière (ou en étang). À l’éclosion, les larves dévalent jusqu’à l’embouchure pour rejoindre l’océan. Après plusieurs semaines en mer, ou plusieurs mois selon les espèces, les post-larves colonisent l’embouchure des rivières (ou des étangs), puis le bassin versant selon leurs exigences d’habitats. Ils y achèveront leur croissance et s’y reproduiront à leur tour.

* Amphidrome : un organisme amphidrome se dit surtout des poissons qui migrent des eaux fluviales vers la mer ou inversement ou qualifie un animal dont la reproduction s’effectue dans l’eau douce et qui rejoint l’estuaire ou la mer à l’état de larve pour y subir différentes métamorphoses avant de revenir dans l’eau douce à l’état juvénile et d’y poursuivre sa vie d’adulte. Se dit d’une espèce qui vit dans les airs et sur le sol, par exemple, des insectes dont les larves sont aquatiques et les adultes aériens.
Source : http://www.aquaportail.com/definition-2322-amphidrome.html

[1UICN : Union Internationale de Conservation de la Nature.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bonjour,
    juste pour deplorer que encore une fois , comme d’habitude, je n’ai pas ete invite a cette manifestation.
    Sans doute est elle reservee aux grands scientifiques de l ARDA et pas aux petits pisciculteurs que nous sommes meme si nous sommes labellise bio.
    Et si on veut creuser ...
    Mais bon la cassure entre l’ ARDA et la base n’est pas d’aujourd’hui et on voit les resultats desastreux, continuez...
    Cordialement.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com