Environnement

La Réunion, championne de la République en nombre de projets pour un avenir meilleur

Lancement demain de l’édition 2010 de la Semaine du Développement Durable

Témoignages.re / 31 mars 2010

Avec un record de 143 projets à la date du 22 mars 2010 (1er département devant le Nord (128) et 4ème région (Ile de France 250, Rhone Alpes 160, Nord Pas de Calais 154)), la Semaine du Développement Durable (SDD) est portée en 2010 à La Réunion par une dynamique nouvelle. S’adressant au grand public familial, enfants et adultes réunis, des villages du développement durable se tiennent dans 10 communes de l’île, avec des stands d’information et des animations. L’heure est au rassemblement autour du mot d’ordre : “Passez au durable, ça marche !“. Du 1er au 7 avril, vous êtes tous invités à la fête du développement durable pour confirmer que La Réunion est championne de la République en nombre de projets pour un avenir meilleur ! Voici la présentation de cet événement par la DIREN. Tout le programme des manifestations est consultable sur le site www.sdd.re

Villages du développement durable, animations, mobilisation des établissements scolaires, démonstration de matériels, ballades commentées dans la nature... Montrer du concret et du quotidien au plus grand nombre, tel est l’ambition de la huitième édition de la Semaine du développement durable à La Réunion, encore plus que les années précédentes.
Les grands thèmes de la Semaine nationale sur le changement de comportements, la croissance verte et la préservation de la biodiversité donnent évidemment le cap. Ils sont particulièrement pertinents à La Réunion, dont l’avenir passe nécessairement par un équilibre entre les êtres humains et la nature.

Nombre record de projets

Un nombre record de projets est proposé cette année : 143 ! Nombre supérieur à celui de l’année 2009 qui témoignait déjà d’une belle mobilisation, notamment des établissements scolaires (et à l’inverse de la tendance nationale qui est à la baisse en 2010).
Mais, en 2010 à La Réunion, la SDD a aussi ses particularités. Elle tire les enseignements d’une étude réalisée par IPSOS en 2008 sur la perception de l’événement et du développement durable dans l’opinion. Avec 50% des personnes interrogées ayant entendu parler de la Semaine et 82% du développement durable, les résultats sont plutôt positifs. Mais les différences de perception, selon le niveau social et le niveau d’éducation, indiquent qu’une part de la population ne capte pas ou mal le message. Autre enseignement tiré de l’édition 2009 : la dispersion des événements, lors des éditions précédentes, ne facilitait pas l’accès du public.

Qu’est-ce qu’un éco-village ?

En conséquence, les organisateurs (DIREN, ADEME, Région, Département, Rectorat, Parc National) ont cette année voulu montrer le développement durable sous un jour plus concret, quotidien et faciliter l’accès à l’information. C’est la finalité de la formule des villages du développement durable ou éco-villages. Ces “villages“ en nombre important (10) constituent la grande nouveauté de la SDD 2010.
Qu’est-ce qu’un éco-village ? C’est réunir en un même lieu des acteurs (associations, entreprises, organismes publics, etc.) révélant le développement durable sous ses différents aspects (habitat, biodiversité, santé, environnement, transports, déchets, emploi, etc.). Evénement rassembleur par excellence, il a pour autre avantage de mettre en contact les porteurs de projet entre eux et avec le public à travers conférences, débats, diffusion de films, spectacles...

Message pour les jeunes

Le but de ces rencontres est de faire comprendre que refuser le gaspillage, ce n’est pas être austère. Qu’être attentif à ses déchets, ce n’est pas être tatillon. Que consommer sans discernement, ce n’est pas être libre, etc. Et que, pour réussir, le développement durable a besoin d’enthousiasme et d’inventivité.
Le message vise, bien sûr, en premier les jeunes, en complément des projets d’éducatif menés dans les établissements scolaires, de la maternelle jusqu’à l’université (qui accueille elle-même un éco-village).
Cependant, il faut rappeler que les éco-villages ne résument pas la Semaine. Au total, une quarantaine de manifestations seront ouvertes au public. La protection du patrimoine culturel réunionnais (architecture créole, vieux métiers...) y tient une place, et c’est une autre originalité qu’il convient de souligner. On voit bien ce que ce programme nous fait comprendre : quelle que soit la facette par laquelle on l’aborde, l’être humain est au cœur du développement durable.


«  Protéger les espaces et les espèces à Saint-André  »

• Le 1er Avril 2010 à la Médiathèque Auguste Lacaussade : un panel d’activités ouvertes aux scolaires et au grand public.
- Exposition sur les oiseaux (François Xavier) et projections dans la salle de l’image (Atelier de la SEOR)

- Support Audiovisuel sur les insectes et le chant des oiseaux (Atelier de l’APDEM)

- Exposition et observations en aquarium (Atelier de l’AAPPMASA)

- Echange interactif sur la question du changement climatique et ses impacts sur la biodiversité avec illustrations photos et images. (Jérôme Laplanche et Priscilla Deveaux). Des illustrations pourront être exposées pour dynamiser les échanges (Atelier de l’ARER)

- Observation à la loupe binoculaire sur la biologie des moustiques (Pascal Robert) (Atelier de la DRASS-LAV)

- Démonstrations ludiques sur les modes de transports électriques (Segway), alternatifs aux véhicules polluants. (Jacques Marcel) (Atelier DDOI).

• Du 2 au 19 avril à la Médiathèque Auguste Lacaussade
- Exposition sur la biodiversité et sur les énergies

- Ateliers créatifs à partir de cire d’abeille animés par Thierry Bichon

- Ateliers de fabrication de trousse avec du matériel de récupération animés par Kim.

• Le 3 avril à la Médiathèque Auguste Lacaussade : projection de 2 films
- De 9 h à 12h : Ushuaia Nature - La biodiversité.

- De 13h 30 à 16h : Alerte verte pour un futur durable.


Kanalreunion.com