Environnement

La Réunion peut mieux faire

Handicap - Journée territoriales de l’accessibilité

Témoignages.re / 28 juin 2010

Ce vendredi 25 juin 2010, au Parc des expositions de Saint-Denis, les acteurs locaux ont dressé le bilan de l’accessibilité du bâti aux personnes handicapées à La Réunion. La préfecture, la Direction départementale de l’équipement (DDE), la CINOR, les collectivités et les associations d’aides aux personnes handicapées de l’île étaient réunies pour faire l’état des lieux des actions entreprises depuis la loi de 2005. Les projets à réaliser d’ici la mise en application de la loi en 2015 ont aussi été discutés. À l’occasion de cette journée territoriale, une déclaration de Valérie Létard, secrétaire d’État, a été projetée en préalable aux échanges.

Au programme de cette journée, les questions de l’accessibilité du cadre bâti, de la voirie et des espaces publics, des transports collectifs et le fonctionnement des commissions d’accessibilité dans les collectivités.

« Les témoignages des usagers handicapés ont largement enrichis les débats », indique Michèle Andrianarison, responsable de la cellule “Qualité de la construction et accessibilité” du service Habitat construction de la DDE. Tous les échanges étaient doublés en langue des signes par des intervenants de l’Association réunionnaise des parents d’enfants déficients auditifs (ARPEDA).

Pour les usagers handicapés, le plus difficile reste « la circulation dans la rue, le manque de repérage et d’aménagement dans les établissement publics ». Les usagers constatent « un manque de cohérence entre les différents aménagements et intervenants ».

Une première cartographie des diagnostics des établissements recevant du public (EPR) révèle que les échéances des calendriers ne sont pas atteintes. Michèle Andrianarison relativise, « il reste du chemin à faire, mais pour la première fois tout le monde est réuni ».

La loi de février 2005 expose les principes « d’une accessibilité généralisée du cadre de vie » aux personnes handicapées. La finalité d’ici 2015, date de sa mise en application, est de rendre accessible la cité à tous, avec l’application de contraintes fortes pour le bâti, les transports, la voirie et l’aménagement des espaces publics.

À la demande du ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement Durable et de la Mer, tous les départements français dressent le bilan de leurs chantiers.

Texte et photo Imaz Press Réunion


Kanalreunion.com