Environnement

La terre a tremblé

Secousse sismique

Témoignages.re / 13 août 2011

La terre a tremblé à 4 heures 20 hier. La secousse, d’une magnitude proche de 3 sur l’échelle de Richter, a duré quelques secondes. Elle a été ressentie par la population dans toutes les régions de l’île, et plus particulièrement dans le Nord et l’Ouest, ainsi que l’indiquait Imaz Press Réunion dès 4 heures 36. Aucun dégât n’avait été enregistré par les pompiers à 7 heures.

« Je venais de me réveiller, j’ai d’abord entendu une sorte de bruit sourd, comme un grondement. Tout de suite après, il y a eu une grosse vibration. J’ai d’abord pensé qu’un camion passait dans la rue. J’ai compris que la terre tremblait quand j’ai vu un vase à fleurs posé sur la table se mettre à bouger », témoigne un habitant du Port. 



À Saint-Denis, la secousse a été ressentie avec autant de force. « J’ai senti le sol trembler sous mes pieds et j’ai vu le café se mettre à bouger dans la cafetière. J’ai eu peur », ne cache pas une jeune Dionysienne. « J’habite au troisième étage. J’ai pensé à sortir dans la rue, mais tout est redevenu calme très vite », ajoute-t-elle.

Dans le Sud, à Saint-Pierre, des habitants ont été réveillés par des fenêtres qui claquaient. « Je n’ai pas eu le temps d’avoir peur que c’était déjà fini », préfère plaisanter un père de famille.



Selon Andrea Di Muro, directeur de l’Observatoire volcanologique de La Réunion, ce séisme était localisé à l’Est de Saint-Paul, dans le secteur du Piton des Neiges, à une profondeur de 20 kilomètres. Il n’a aucune relation avec l’activité volcanique. « Il n’y a rien d’exceptionnel même si cet événement a été davantage ressenti que la majeure partie des séismes qui ont touché l’île », indique Andréa Di Muro. Le dernier séisme du même type date d’août 2007. Aucune réplique n’est attendue. Aucun risque de tsunami n’est à craindre. 

Le dernier tremblement de terre s’était produit à La Réunion le jeudi 16 juin. D’une magnitude de 2,3 sur l’échelle de Richter, il avait été ressenti dans le Nord et le Nord-Ouest de l’île. L’épicentre du phénomène était alors situé à l’aplomb du Piton des Neiges à plusieurs kilomètres de profondeur. L’Observatoire volcanologique avait estimé que ce séisme était « probablement associé à l’affaissement de la croûte océanique de La Réunion ».


Kanalreunion.com