Environnement

La transition énergétique

Environnement

Témoignages.re / 11 septembre 2012

Les 14 et 15 septembre, le gouvernement organise une conférence sur la transition énergétique et la biodiversité. Voici une contribution à ce sujet.

Tous les pays du monde sont concernés. La problématique de la disponibilité de l’énergie et du changement climatique est planétaire. Si certaines solutions pourront être déployées partout, d’autres seront spécifiques à des pays ou zones géographiques en fonction des conditions climatiques, économiques et sociales.
Par ailleurs, les choix énergétiques ne peuvent être dissociés de l’ensemble des problèmes qui vont affecter l’humanité dans les années à venir : démographie, mode de consommation, santé, besoins en eau, etc.

Les économies d’énergie

La transition énergétique ne concerne donc pas que l’énergie, mais doit être analysée dans un contexte plus large afin de préserver la planète pour les générations futures.
La diversification énergétique ne suffit pas à répondre à l’ensemble des besoins énergétiques de la planète.
A cette diversification, il faut associer des efforts d’économie d’énergie et des technologies améliorant l’efficacité énergétique dans tous les secteurs.
Le meilleur substitut au pétrole reste celui que l’on ne gaspille pas. L’efficacité énergétique doit être au cœur des efforts d’innovation. Cela nécessite de développer des processus industriels toujours plus performants, de repenser la mobilité, de concevoir des bâtiments à énergie positive, etc.

Développons des filières nouvelles

La transition énergétique est un chantier de grande ampleur aux confins d’enjeux sociétaux, environnementaux et économiques. Une telle évolution n’est envisageable que sur la base d’une volonté politique forte au niveau mondial. Cela doit se traduire par la mise en place de politiques énergétiques ambitieuses. Il revient notamment aux pouvoirs publics d’accélérer le développement de filières nouvelles en aidant la recherche sur le long terme. Dans le même temps, de nouveaux choix sociétaux doivent être proposés et encouragés (par des incitations fiscales et des mesures réglementaires).
Pour pouvoir mettre en œuvre la transition, un effort important de créativité et d’innovation est nécessaire. De nouveaux systèmes de production, de transformation et d’utilisation de l’énergie doivent être étudiés pour consommer moins et émettre moins de CO2. La mise en œuvre des techniques de captage des énergies renouvelables, l’amélioration de l’efficacité énergétique, le développement de nouveaux systèmes de stockage de l’énergie, la conception de nouvelles motorisations pour les véhicules sont autant de défis pour la recherche.

Nous pouvons changer nos comportements

La transition énergétique est l’affaire de chaque citoyen. La technologie ne résoudra pas tout et nous devons faire évoluer nos comportements vis-à-vis de l’énergie. Il n’est pas de petite économie en la matière.
Chacun dans sa vie de tous les jours peut faire des choix ou modifier ses habitudes de façon à contribuer à l’effort collectif de maîtrise de l’énergie et de préservation de l’environnement.

Parmi les gestes simples et efficaces permettant de réduire la consommation d’énergie, l’on peut citer :

- l’usage des transports en commun (ferroviaire)

- l’utilisation du vélo

- le covoiturage,

- le choix de carburants alternatifs,

- une meilleure isolation des habitations,

- une plus grande modération dans l’utilisation des chauffages et de la climatisation,

- le choix de méthodes de chauffage alternatives (solaire, éolien, etc.)

Il ne s’agit pas de prôner une régression dans nos habitudes de consommation, mais une adaptation et une modération qui nous permettront d’optimiser l’utilisation des ressources énergétiques disponibles tout en respectant l’environnement. Et de transmettre aux générations futures une planète capable d’assurer leurs besoins énergétiques de façon durable.

Sylvie Mouniata,
Membre de Conseil de la Reconstruction


Kanalreunion.com