Environnement

Le Conseil général rend hommage aux soldats du feu

Maîtrise de l’incendie du Maïdo

Témoignages.re / 4 novembre 2010

Une réception en l’honneur des agents de l’ONF, des pompiers et militaires qui ont maîtrisé l’incendie du Maïdo a eu lieu hier à la Villa du Département.

Le Conseil général a voulu rendre hommage hier aux 60 agents de l’ONF, 220 pompiers et 140 militaires qui ont lutté depuis le 11 octobre pour maîtriser l’incendie du Maïdo qui s’est étendu sur 27 km. Une réception en l’honneur de ces soldats du feu a donc été organisée à la Villa du Département en présence du préfet Michel Lalande, alors qu’une quarantaine d’hommes sont encore mobilisés sur le terrain. La présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, comme tous les intervenants ont exprimé leur « reconnaissance » et celle des Réunionnais aux hommes et aux femmes qui ont contribué à maîtriser l’incendie. Le SDIS devrait ainsi attribuer une prime de 200 euros à ses agents en cette fin d’année. Le préfet a promis de mettre tout en œuvre pour que les auteurs de cette catastrophe soient retrouvés, jugés et a affirmé que « l’engagement doit être pris devant La Réunion tout entière pour qu’il n’y ait plus jamais ça ».
Cependant, « l’après-sinistre est loin d’être réglé », a souligné Hervé Houin, directeur régional de l’ONF. Il faudra désormais établir un bilan des dégâts de la faune et de la flore, mettre en œuvre les moyens de lutter contre les espèces envahissantes et pour la reforestation, et remettre en état la forêt grâce à des brigades vertes. Ce sont en tout cas les orientations actées par la Commission permanente du Conseil général. Le préfet a évoqué la réparation financière, une fois l’évaluation du sinistre effectué. Des engagements seront également pris en terme de formation aux feux de forêt. Par ailleurs, le préfet se rendra à Paris le 17 novembre afin de définir un plan opérationnel de lutte contre ce type de catastrophe. Nassimah Dindar a évoqué la possibilité d’équiper La Réunion d’un bombardier d’eau de type Dash 8, qui aurait une vocation régionale. D’autres pistes ont été avancées en Commission permanente du Conseil général, notamment la création d’une liaison entre les Makes et le Maïdo, l’aménagement d’une réserve d’eau au niveau du Grand Bénare, le renforcement des équipes de CUI (Contrats uniques d’insertion) de l’ONF.

EP


Kanalreunion.com