Environnement

Le Dash 8 arrivera mi-octobre

Présentation du dispositif de lutte contre les feux de forêt à La Réunion

Témoignages.re / 28 septembre 2012

Lors de sa prise de fonction en août dernier, Jean-Luc Marx, Préfet de La Réunion, avait annoncé la mise en place de moyens supplémentaires dans la lutte contre les feux de forêt à La Réunion. Hier, ce dernier a présenté un nouveau dispositif de lutte. Il s’articule notamment autour d’un Plan d’action post-incendies de forêt (PAPIF) et du renforcement des moyens. Le prépositionnement du Dash 8, avion bombardier d’eau, a été également confirmé. « Il faut taper vite et fort », souligne Jean-Luc Marx.

En octobre 2011, un incendie ravageait pour la seconde année consécutive le massif des Hauts de l’Ouest. Près de 3.000 hectares de végétation avaient été détruits. « Il faut tirer les conséquences de ces feux de forêt en bâtissant un plan d’action post-incendies », a indiqué le préfet. Ce plan, intitulé PAPIF, a notamment pour objectif de renforcer les dispositifs de défense des forêts contre les incendies, de restaurer les sites, sous la direction de l’ONF, de reconstituer la biodiversité en luttant contre les espèces invasives et en restaurant les paysages des zones incendies ainsi que renforcer les capacités d’intervention du SDIS.

Dans le prolongement et la mise en œuvre du PAPIF, le plan ORSEC Feu de forêts a été remis à jour. « Une meilleure coordination opérationnelle autour de l’État major de zone et de protection civile (EMZPOI) a été montée », poursuit Jean-Luc Marx. Il a ensuite confirmé le prépositionnement d’un Dash 8 à l’aéroport de Pierrefonds d’ici la mi-octobre et la dotation d’un pélicandrome permettant le dosage de produit retardant et le remplissage des avions. 100 tonnes de produits sont déjà arrivées et prêtes à l’emploi.

Jean-Luc Marx mise également sur une politique de prévention et de dissuasion avec un maillage des services du SDIS, de l’ONF, du Parc national, de la Police et de la Gendarmerie. « Il faut que l’alerte soit donnée le plus vite possible, d’où ce maillage. Il faut taper vite et fort pour éteindre l’incendie tant qu’il est petit et faible », souligne-t-il encore.

Les moyens de lutte humains sont également renforcés. Du 15 septembre au 15 décembre, 80 sapeurs-pompiers, 20 écogardes du Parc national et près de 300 ouvriers forestiers et agents patrimoniaux de l’ONF seront mobilisés de façon quotidienne dans la lutte contre les feux de forêt.

L’accent a aussi été mis sur la formation. « Il faut progresser dans la formation. C’est une nécessité », a insisté le préfet. Neuf nouveaux camions-citerne feux de forêt (CCF) ont été acquis, 10 seront reconditionnés sur le parc existant, tandis que l’acquisition de 10 véhicules tout terrain est prévue d’ici fin 2013.

Par ailleurs, le SDIS disposera, pour la première fois, de moyens aériens légers. L’objectif : surveiller par les airs les massifs et détecter rapidement les incendies.

À noter que ce dispositif s’appuie également sur la sécurité civile puisque depuis le 20 septembre, trois militaires des FORMISC (Formations militaires de la Sécurité civile) sont présents dans l’île pour renforcer l’EMZPOI. Les parquets de Saint-Denis et de Saint-Pierre seront également très actifs.

(Source Imaz Press Réunion)


Kanalreunion.com