Environnement

Le moment de respecter ses engagements

Après l’adoption de la déclaration finale

Témoignages.re / 25 juin 2012

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exhorté les dirigeants du monde à s’appuyer sur les engagements qu’ils ont pris, lors de la Conférence des Nations Unies pour le développement durable (Rio +20), pour atteindre la prospérité économique, environnementale et sociale pour tous les peuples du monde entier.

Ban a lancé cet appel, lors d’une conférence de presse marquant la fin du sommet de trois jours à Rio de Janeiro, au Brésil, et au cours de laquelle il a rappelé que « les discours sont terminés, maintenant le travail commence, Rio +20 a affirmé les principes fondamentaux, renouvelé les engagements essentiels et nous a fourni une nouvelle orientation ».
« Des gouvernements aux plus grandes entreprises du monde, des organisations philanthropiques aux jeunes bénévoles, tous font partie d’un mouvement mondial croissant pour le changement », a-t-il affirmé.
Le secrétaire général a noté que des financements d’un montant d’environ 513 milliards de dollars ont été promis, lors de Rio +20, pour résoudre plusieurs questions, notamment celles de l’énergie, de la sécurité alimentaire, de l’accès à l’eau potable et de la gestion des océans, entre autres.
« Un large éventail d’actions ont également été annoncées, telles que la plantation de 100 millions d’arbres, l’autonomisation de 5.000 femmes entrepreneurs dans les entreprises de l’économie verte en Afrique, et le recyclage de 800.000 tonnes de polychlorure de vinyle (communément appelé PVC), une des matières plastiques les plus largement utilisées annuellement », a-t-il noté.

« Créer un élan irrésistible »

Il a également souligné que, « le document final a été un élément clé du sommet. Intitulé "l’avenir que nous souhaitons" et adopté par les États membres, après négociations, je me suis félicité de son adoption ».
Le document final offre une base solide pour le développement social, économique et le bien-être environnemental.
Il est maintenant de notre responsabilité de le développer. Rio +20 a affirmé les principes fondamentaux — renouvelé les engagements essentiels — et nous a fourni une nouvelle orientation » estime le chef de l’ONU.
« Notre tâche est maintenant de créer une masse critique, un élan irrésistible. Etant donné que le chemin à parcourir est long et difficile et que Rio +20 nous a donné une plate-forme solide sur laquelle nous appuyer ainsi que les outils - le travail commence maintenant », a ajouté Ban.
Rio +20 a réuni quelque 100 chefs d’État et de gouvernement, avec des milliers de représentants d’organisations non-gouvernementales, du secteur privé et de la société civile, tous cherchant à aider à façonner les politiques nouvelles visant à promouvoir la prospérité mondiale, réduire la pauvreté, faire progresser l’équité sociale et la protection de l’environnement.


50 millions de participants virtuels

Plus de 50 millions de personnes ont pris part à la conférence à travers les plates-formes de médias sociaux, exprimant leurs opinions, commentaires et idées, établissant ainsi un dialogue global sur les questions de durabilité avant et durant la conférence.


Kanalreunion.com