Environnement

Le passage d’un typhon aux Philippines fait au moins 283 morts

En pleine conférence sur le Climat, un drame à l’autre bout de l’océan

Témoignages.re / 6 décembre 2012

Alors que les discussions sont très difficiles à Doha, voici une information qui doit faire réfléchir tous ceux qui veulent préserver le statu quo : un cyclone vient de tuer 283 personnes aux Philippines. Voici une dépêche de l’agence “Reuters” qui rend compte des dégâts.

Le typhon Bopha qui frappe les Philippines a fait au moins 283 morts et des centaines de disparus sur l’île de Mindanao avant de passer sur une zone touristique de l’archipel et de baisser en intensité, rapportent les autorités.

Le système dépressionnaire, qui génère des vents de 120 km/h et des rafales allant jusqu’à 150 km/h, a frappé mercredi le Nord de Palawan, île prisée pour ses plages et ses sites de plongée.

Les dégâts sur cette partie de l’île ont été toutefois minimes, la tempête commençant à faiblir.

300 portés disparus

Les localités côtières et rurales du Sud de la région de Mindanao ont en revanche été les plus touchées. Le typhon y a détruit des maisons, provoqué des glissements de terrain et des inondations brutales.

Le ministre de l’Intérieur a annoncé que quelque 300 personnes étaient portées disparues. « Des familles entières ont été emportées », a déclaré Manuel Roxas à la presse lors d’un déplacement dans les zones sinistrées.

Routes et ponts détruits par le passage du typhon rendent l’accès impossible par voie terrestre, forçant les secours à se déplacer par hélicoptère dans ces zones privées d’électricité et de moyens de communication.

Plantations ravagées

Des inondations et des coulées de boue provenant des montagnes ont déferlé dans les écoles, bâtiments municipaux et dispensaires dans lesquels les habitants s’étaient mis à l’abri, a déclaré Arthur Uy, Gouverneur de la vallée de Compostela à Mindanao, province la plus durement frappée où l’on déplore 160 morts.

« Les eaux sont arrivées de manière si soudaine et les vents étaient si féroces », a-t-il déclaré à “Reuters” par téléphone.

Les dégâts matériels à l’agriculture et aux infrastructures dans la vallée de Compostela pourraient se chiffrer à quatre milliards de pesos (75 millions d’euros). Le typhon y a détruit 70 à 80% des plantations, pour la plupart des productions de bananes destinées à l’export.

Dans la province du Davao oriental, par où est arrivé Bopha, on compte au moins 110 morts.

155.000 personnes évacuées préventivement

En tout, des milliers de personnes ont fui leur domicile et les autorités disent manquer de denrées alimentaires, d’eau et de vêtements. Des dizaines de vols ont été annulés mercredi.

Les Philippines, qui sont balayées par une vingtaine de typhons chaque année, n’en avaient pas connu d’aussi violent en 2012. Quelque 155.000 personnes avaient été évacuées avant l’arrivée de la tempête.

En 2011, le typhon Washi avait fait 1.500 morts à Mindanao.

Avec Rosemarie Francisco et Manny Mogato à Manille, Jean-Philippe Lefief et Agathe Machecourt pour le service français, édité par Gilles Trequesser.


Kanalreunion.com