Environnement

Le site des Gravières fait peau neuve

Saint-Louis

Sophie Périabe / 1er décembre 2010

Depuis le 24 août dernier, 16 jeunes Saint-Louisiens participent à l’aménagement du site des Gravières au Gol Saint-Louis. Cet espace naturel sensible fait l’objet d’un projet global d’aménagement qui vise à valoriser le site à but collectif tout en préservant les niches écologiques.

Longtemps laissé à l’abandon, le site des Gravières affiche aujourd’hui un nouveau visage. Fini le temps où pneus, carcasses de voitures et autres déchets étaient entassés sur cet espace naturel sensible. « 400 tonnes d’ordures ont été ramassées sur ce site », déplore Max Bénard, élu à Saint-Louis. Aujourd’hui, après de longues années d’études et de démarches administratives, « le pas a été franchi ». En juillet dernier, le comité de pilotage, composé de l’État, la DIREN, le Conservatoire du littoral, l’ONF, la Mairie, a validé un projet d’aménagement proposé par l’OIDF (Organisation ingénierie développement formation), organisme de formation spécialisé dans les chantiers d’insertion. 16 jeunes de Saint-Louis ont été ainsi recrutés par l’intermédiaire de la Mission locale, de l’ADI et de l’Espace Initiative de la Mairie de Saint-Louis.
Avec plus de 150 chantiers d’insertion à son actif, Paolo Bivi, directeur de l’OIDF, et son équipe ont l’habitude d’encadrer ces jeunes en échec scolaire et souvent en situation sociale et familiale difficile.
« L’objectif est d’essayer de les remettre dans le monde du travail en leur donnant des repères et compétences professionnelles », explique le directeur. Avant le début du chantier, « les jeunes ont d’abord suivi une remise à niveau en français et en math notamment », poursuit Johnny Sibalo, coordonnateur technique à l’OIDF. Jusqu’au 4 mars 2011, les 16 jeunes bénéficieront de 800 heures de formation théorique et pratique ainsi que 4 semaines de stage en entreprise. « Après ce chantier d’insertion, les jeunes ont pour projet de suivre une autre formation ou d’entrer dans le monde du travail », soutient Paolo Bivi.
A mi-chemin de la fin du chantier, « 45% des travaux ont été réalisés. Des tables et bancs de pique-nique sont déjà installés ; deux tables seront spécialement aménagées afin de permettre l’accueil des personnes handicapées », précise Johnny Sibalo. Reste à terminer les travaux de cheminement, l’aire de pique-nique, le parking ainsi que le giratoire, la plantation de plus de 100 lataniers rouges, etc., et sera terminée la première partie du projet d’initiatives locales.

L’Étang du Gol, un espace écologique préservé et valorisé

L’aménagement des Gravières fait partie d’un projet global qui a pour but de valoriser le site de l’Étang du Gol en créant un pôle d’attractivité économique et touristique tout en gardant l’aspect authentique et naturel. Ce schéma d’aménagement s’inscrit dans la mise en place de la coulée verte qui va du plan d’eau de l’Étang du Gol à la planèze des Makes en passant par le site des Gravières, le site des Platanes et l’Observatoire astronomique. Ce projet, porté par la Municipalité, vise à constituer à Saint-Louis une richesse naturelle offrant un espace de loisirs et d’activités touristiques à la population réunionnaise.
Concernant l’Étang du Gol, un comité de pilotage, réussissant les Municipalités de Saint-Louis et de l’Etang-Salé, l’État, le Conservatoire du littoral et l’ONF notamment, s’est déjà réuni une demi-douzaine de fois depuis sa mise en place en mai 2008 afin « d’aménager le site sans le dénaturer. Demain, avec tous ces petits chantiers, nous aurons un espace écologique préservé et valorisé », ajoute Max Bénard.
D’ici deux mois, après la réunion du comité, un projet d’aménagement de l’Étang du Gol devra être adopté. Le comité devra décider notamment des activités qui seront autorisées sur cet espace naturel sensible. Enfin, « il faudra trouver les fonds nécessaires », souligne Max Bénard, qui chiffre déjà entre 5 et 7 millions d’euros le coût global de cet aménagement.

 Sophie Périabe 


Kanalreunion.com