Environnement

Le tri du verre, le geste à faire !

Témoignages.re / 29 août 2009

De plus en plus de Réunionnais ont aujourd’hui le réflexe de déposer leur verre dans les bornes d’apport volontaire, les chiffres le prouvent. Mais ce n’est pas suffisant malheureusement. Lorsqu’on sait que le verre est recyclable à l’infini et qu’une bouteille laissée dans la nature met 4.000 ans à se dégrader, on se doit de réagir.

Depuis 2004, la CIVIS a disposé sur son territoire 163 Bornes d’apport volontaire (BAV) destinée à la collecte du verre. En 2008, les habitants de Saint-Pierre, Saint-Louis, Cilaos, l’Étang-Salé et de Petite-Île ont ainsi trié 1.148 tonnes, soit 7 kg/an/hab. Cela représente la fabrication de 3 millions 317.720 nouvelles bouteilles en verre (75cl). L’année dernière, 201 tonnes de verre supplémentaires ont été collectées par rapport à 2007, soit une augmentation de 21,22%.
C’est encourageant, mais il reste des efforts à faire car la campagne de caractérisation des déchets ménagers réalisée en 2006 sur l’ensemble du territoire de La Réunion montre que 20kg/hab/an d’emballages en verre se trouvent encore dans les bacs verts.
Ainsi, afin d’améliorer la collecte du verre, la Communauté de communes densifie son réseau de Bornes d’apport volontaire en installant depuis le début de cette année 14 BAV supplémentaires. Mais ce n’est pas fini, la CIVIS souhaite en mettre en place au cours de cette année encore une dizaine.

Pourquoi trier le verre ?

Sachez tout d’abord que le verre est recyclable à l’infini sans perte de matière, ni de qualité.
Pour l’atmosphère par exemple, une tonne de verre triée et recyclée permet la fabrication de 2.138 bouteilles en verre et 500 kg de CO2 en moins rejetés.
Le verre qui est placé dans le bac jaune ou gris va être perdu : le verre placé dans le bac gris partira directement en centre d’enfouissement et le verre placé dans le bac jaune sera passé en refus puisque non accepté par le centre de tri. De plus, le verre placé dans votre sac poubelle provoque des risques importants de coupure pour nos agents qui les collectent.
D’autre part, l’emballage en verre est plus économique à trier et recycler qu’à enfouir, les frais de collecte du verre trié sont relativement faibles car ils ne dépendent que d’un chauffeur et d’un camion grue. Actuellement, la collecte et le traitement du verre coûtent 59 euros par tonne, auxquels on soustrait les recettes de vente qui s’élèvent à 3 euros par tonne.
Si nous recyclons 30 kg de verre par an et par habitant, les recettes seraient de 5 euros par tonne.
Et enfin, laissée dans la nature, une bouteille en verre met 4.000 ans à se dégrader.

 S.P. 


Nombre de Bornes d’apport volontaire par commune (CIVIS)

Communes Nombre de BAV
Cilaos 8
L’Étang-Salé 22
Petite-Île 18
Saint-Louis 43
Saint-Pierre 72
TOTAL 163


Kanalreunion.com