Environnement

Les journées Curcuma et Rouroute à La Plaine des Grègues

À la découverte du patrimoine agricole

Témoignages.re / 6 septembre 2012

La quatrième édition des journées Curcuma et Rouroute se déroulera ce week-end 8 et 9 septembre à La Plaine des Grègues dans les hauts de Saint-Joseph chez Mr Guibert Hoareau, producteur.

Ces journées Curcuma et Rouroute seront l’occasion de découvrir avec la famille Hoareau le processus de transformation de leurs produits peï, à base de curcuma et de rouroute. Elles, ont pour but de mettre en valeur la production peï notamment : la production locale de curcuma peï et de la rouroute à La Plaine des Grègues. Le curcuma, appelé communément "safran pays", fait partie des bases de la cuisine réunionnaise, mais il possède aussi des vertus thérapeutiques reconnues. Des explications et démonstrations seront faites sur place à propos des différentes étapes de la production de la poudre de curcuma et de farine de rouroute (arrowroot) dit poud rouroute à La Réunion et de son utilisation.
Une exposition-vente alliant curcuma, rouroute et les célèbres bonbons de rouroute bien sûr, mais aussi épices, miels, confitures artisanales, fleurs et de légumes et divers condiments sera proposée.
Il y a la possibilité de prendre le repas sur place, mais attention, il vaut mieux réserver. Le menu est alléchant, zambrocal, carry canard feux de bois, boucané ti pois, choux de chine accompagnés de maïs moulu, riz et grains et au dessert : crème rouroute et gâteau rouroute.

Renseignements & réservations

Chez Guibert Hoareau

69, chemin du Rond

Plaine des Grègues

97480 Saint-Joseph

Repas carry et dessert 20 euros/pers

0692 66 59 48

À la découverte du curcuma

• Le curcuma est une plante herbacée vivace pouvant atteindre 1 mètre de haut. On utilise la racine (le rhizome) séchée et réduit en poudre comme épice.

Le curcuma en poudre entre couramment dans les mélanges d’épices de la cuisine indienne, en particulier le curry. Il est très utilisé également dans la cuisine réunionnaise. Pour préparer la poudre, il faut faire enlever la racine, le nettoyer, le faire sécher au soleil, puis le réduire en poudre. Il a alors perdu les trois quarts de son poids. Sa saveur est poivrée et très aromatique.

Dans le monde, le curcuma est utilisé comme médicament traditionnel pour le traitement des maladies de peaux, en particulier en Inde et à l’île Maurice dans le traitement de la gale.

Le curcuma fait l’objet de recherches actives. On remarque que le cancer du côlon est statistiquement moins présent dans les régions où on le consomme régulièrement. II semble que le principe actif du curcuma, la curcumine, aide à stimuler les cellules du système immunitaire contre certaines maladies du cerveau, exemple la maladie d’Alzheimer.

Le curcuma est reconnu pour traiter les troubles digestifs, traiter les ulcères gastriques et les troubles hépatiques ; soulager les troubles inflammatoires (arthrite rhumatoïde, trouble menstruelle), usage externe traiter les inflammations de la peau et les blessures, prévenir le cancer ; servir d’adjuvant dans le traitement du cancer, traiter les ulcères gastriques, réduire l’inflammation.

L’arrowroot ou la rouroute

• L’arrowroot ou Marante est une plante originaire des régions tropicales, mesurant entre 20 et 30 cm de hauteur avec un feuillage dense et toujours vert. Sa racine est utilisée depuis des siècles pour ses propriétés nourrissantes et médicales. À La Réunion, son nom a été transformé en rouroute.

On extrait des racines de l’arrowroot une fécule qui a de nombreuses utilités.

« La rouroute té indispensab lontan ! ». Telle est la réponse d’un gramoun, à la question : « Se kwé la rouroute ? »

Gramoune : « Cossa ! Oté... lontant nous té manz sa souvent ! Nous té mette le patate rouroute sous la brème. Apré nous té manz sa ! Mais pli souvent nous té manz ah comme bonbon, ou bien nous té boire la poud ek do l’eau poufé passe la diarrhée. Ah, mais ça trouve trouv pi sa. Comméla na médicament sismique. Lé dommaz parsifé parti flout patrimoine sa la rouroute la !

Ben lontant té manzé pou ti marmaille aussi. Ma explique a ou commente... D’abord ou sauf do l’eau dan em cassrol. Après kan lé bien chaud mélano à li avec em pe la poud rouroute avec em pe dsic ! Le mélanz i viens épais, et après manz ça tille. Woua war comen lé bon. Ou bien té serve kom la kol pou l’école et puis nout té met sa pou calme l’éssofinent ! »

La rouroute sert d’adjuvant alimentaire (épaississant), d’ingrédient de base en pâtisserie ou confiserie comme les bonbons la rouroute, de régulateur du fonctionnement intestinal en cas de diarrhées.


Kanalreunion.com