Environnement

Les perturbations continuent

Conséquence des fortes précipitations

Témoignages.re / 1er février 2011

A l’issue d’une réunion du centre opérationnel de la préfecture, hier lundi 31 janvier, décision a été prise par les autorité d’ouvrir de nouveau l’ensemble des établissements scolaires de l’île. Seuls 5 structures resteront fermées pour réparer les dégâts provoqués par les dernières intempéries, à savoir les 2 écoles maternelles et l’école élémentaire du quartier de Grande Fontaine à Saint-Paul, l’école primaire de l’Ilet des Orangers à Mafate et l’école maternelle Appolina Delpha au Port. Le campus Nord de l’Université de La Réunion devrait également ouvrir ses portes ce mardi.

Côté météo, la perturbation tropicale s’est décalée. L’avis de vigilance fortes pluies a donc été levé. « Quelques averses sont encore possible mais la situation s’est améliorée », constate Benoît Huber, directeur de cabinet du préfet. Le nombre d’interventions des services de secours a lui aussi nettement diminué, passant de 70 "interventions marquantes" ce samedi à 17 interventions marquantes ce lundi, essentiellement dans le Nord et le Nord-Est. C’est suite à ces améliorations que la décision de ne plus fermer les établissements scolaires a été prise.

Concernant le réseau routier, « les choses s’améliorent de façon très sensible », note le directeur de cabinet. Le deux principaux points de difficultés sont la route du littoral et les différents radiers toujours submergés. La route du littoral est toujours basculée sur les voies côté mer. Le tunnel est actuellement fermé pour permettre aux techniciens de sécuriser la route entre le tunnel et le carrefour à l’entrée de Saint-Denis. La réouverture de la voie est prévue pour ce mardi matin.

Les radiers du Chaudron et de Sainte-Suzanne sont quant à eux toujours submergés et fermés jusqu’à nouvel ordre. Concernant le radier du Ouaki, il est submergé et « fortement endommagé ». « Sa réouverture ne pourra se faire qu’après les travaux », précise Benoît Huber. Le pont de la Rivière des Pluies devrait quant à lui être ouvert à la circulation à partir de 21h ce lundi soir. Dans l’Ouest, la voie cannière ainsi que l’accès à Bellemène sont de nouveau ouverts. « Le réseau routier n’a globalement pas subi de dégâts majeurs », constate Jean-Louis Carriou, directeur d’exploitation et d’entretien des routes nationales au Conseil régional.

Par ailleurs, les autorités appellent à « la plus grande prudence » pour la consommation d’eau. « 70% des foyers sont alimentés en eaux qui ne sont pas d’une bonne qualité. Il faut d’abord la faire bouillir », conseille Benoît Huber. Autre conséquence des fortes averses, les gîtes larvaires vont se multiplier. « Sous 8 jours, le nombre de moustique va augmenter fortement. Nous appelons la population a agir de façon à supprimer un maximum de zones d’eau stagnante et donc de gîtes larvaires », explique le représentant du préfet. A défaut, « nous ne sommes pas à l’abri d’une recrudescence des cas de chikungunya et de dengue dans les prochaines jours », prévient-il.

A l’aéroport Roland Garros, « le trafic est normal ». Un glissement de terrain a été détecté au niveau d’une des pistes, ce qui a provoqué un problème d’alimentation du système d’aide à l’atterrissage. Problème désormais réglé, selon un représentant de l’aéroport. Enfin, concernant les agriculteurs, Benoît Huber a rappelé que la Direction de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt avait été mandatée pour évaluer les conséquences de la sécheresse sur les exploitations agricoles. « Il en sera de même suite à ces fortes pluies », affirme t-il.


Kanalreunion.com