Environnement

Les plus grosses baisses de forêts enregistrées en Afrique et en Amérique du Sud

Environnement

Témoignages.re / 24 mars 2014

De nouvelles données fournies par l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture, (FAO) ont confirmé, lors de la Journée internationale des Forêts, la poursuite de la baisse des forêts à travers le monde et dont les plus grosses pertes en forêts sont enregistrées en Afrique et en Amérique du Sud.

L’agence onusienne basée à Rome, en Italie, a indiqué vendredi, que l’amélioration des informations relatives aux ressources forestières est un élément de taille dans la lutte contre la déforestation illégale et la dégradation des forêts.

L’Assemblée générale des Nations unies a proclamé le 21 mars, Journée internationale des Forêts, pour célébrer et sensibiliser sur l’importance sur toutes les formes de forêt.

A l’occasion de chaque Journée internationale des Forêts, les pays sont encouragés à entreprendre des efforts aux niveaux local, national et international pour organiser des activités telles que les campagnes de reboisement.

La FAO a annoncé qu’elle profite de la célébration de cette année pour discuter des voies pour améliorer la disponibilité des informations à tous les niveaux : national, régional et international.

"Si nous voulons sérieusement mettre un terme à la déforestation, conformément au défi de la FAO de Zéro Déforestation Illégale, cela doit reposer sur la disponibilité d’information et de données fiables", a déclaré le directeur général de la FAO, Jose Graziano da Silva.

La nouvelle évaluation de l’évolution des forêts à travers le monde montre la baisse de l’utilisation des terres forestières entre 1990 et 2010.

Selon une étude actualisée, la surface des forêts a diminué d’environ 5,3 millions ha/an, qui couvre la période 1990-2010, une baisse nette représentant presque quatre fois la taille de l’Italie ou de la Colombie.

Les conclusions actualisées d’une enquête mondiale par télédétection montrent que la surface totale des forêts en 2010 était de 3,89 milliards d’hectares, soit 30% de la superficie totale des terres sur la planète Terre.

La réduction de la surface des forêts au niveau mondial provoquée par la déforestation et les catastrophes au cours de la période de 20 ans (15,5 millions d’hectares par an) a été partiellement compensée par des gains en superficie forestière grâce au reboisement et à l’expansion naturelle des forêts (10,2 millions d’hectares par an).

Il existe des disparités considérables entre les gains et les pertes forestières en fonction des régions. La superficie des forêts tropicales a baissé en Amérique Latine, en Afrique et en Asie avec des grosses pertes en termes absolues attribuées à l’Amérique Latine tropicale, suivie de l’Afrique tropicale, où les gains en superficie forestière ont été signalés en Asie subtropicale et tempérée.

Les forêts sont inégalement réparties dans le monde avec un peu moins de la moitié des forêts situées dans la zone tropicale (45% de la superficie forestière totale), environ un tiers en climat boréal ou subarctique (31%) et un chiffre plus réduit dans les régions tempérées (16%) et subtropicales (8%).

Il s’agit de la première enquête cohérente qui montre les changements dans l’utilisation des terres forestières pour les quatre principales zones écologiques au cours des 20 dernières années.


Kanalreunion.com