Environnement

Maurice Gironcel pour l’extension à toutes les communes

Arrêté reconnaissant l’état de catastrophe naturelle

Témoignages.re / 23 janvier 2014

Dans un courrier adressé au préfet avec copie au président de l’Association des Maires, Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne, demande la réparation d’une injustice : les communes du Nord et de l’Est de La Réunion doivent aussi bénéficier de l’arrêté reconnaissant l’état de catastrophe naturelle.

JPEG - 89.8 ko
Maurice Gironcel a interpellé le préfet de La Réunion sur les suites de Bejisa.

Monsieur le Préfet,

C’est avec étonnement que j’ai pris connaissance des termes de l’Arrêté Interministériel du 17janvier 2014 portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle suite au passage du cyclone Bejisa.

En effet, cet arrêté interministériel exclut d’emblée la plupart des communes du Nord et de l’Est du Département de La Réunion, au bénéfice de cet état de catastrophe naturelle, et ce en pleine contradiction avec les propos du Ministre de l’Outre Mer, qui lors de sa visite après le passage du cyclone avait semblé tenir pour acquis le classement de La Réunion toute entière en état de catastrophe naturelle.

Cette exclusion est d’autant plus injuste, que pour la Commune de Sainte-Suzanne, si nous n’avons pas subi de gros dégâts aux infrastructures communales, plusieurs de mes administrés ont été durement touchés.

Ainsi, les agriculteurs de notre commune, notamment les planteurs de banane ont vu leur exploitation totalement dévastée après le passage du cyclone Bejisa et doivent bénéficier en conséquence de la solidarité nationale.

Dans ces conditions, afin d’éviter une rupture d’égalité devant les charges publiques, je vous saurais gré de bien vouloir saisir le Ministre de l’Outre Mer de notre souhait d’aboutir ultérieurement au classement de toute La Réunion en état de catastrophe naturelle afin de permettre l’indemnisation de tous les sinistrés.

Je transmets copie du présent courrier â Monsieur le Président de I’AMDR, qui, je pense, sera également sollicité par les autres Maires exclus de l’arrêté initial. (…)


Kanalreunion.com