Environnement

Patrimoine mondial de l’humanité en feu à La Réunion

Maïdo : deux secteurs sont réactivés

Témoignages.re / 20 octobre 2010

9ème jour d’incendie hier et le feu était loin d’être maîtrisé. Après une nuit relativement calme, les pompiers ont pu continuer à traiter les parties accessibles du flanc Ouest. En revanche, hier matin, le vent s’est levé, et des rafales pouvant aller jusqu’à 50 km/h ont été enregistrées. Résultat, deux secteurs se sont réactivés sur le front Ouest et Nord, et compte tenu de ce vent, les pompiers craignent d’autres départs de feu. Le dispositif de la journée privilégiait l’action sur le Nord et l’Ouest avec un engagement massif des pompiers et l’emploi des hélicoptères bombardiers d’eau. Pour autant, les autres fronts de l’incendie ne seront pas délaissés, indique la Préfecture dans un communiqué.

Par ailleurs, une ligne d’alimentation en tuyaux était en cours de réalisation pour permettre à une section des unités d’intervention de la Sécurité civile de mouiller les lisières dans la forêt de cryptomerias. A ce jour, près de 10 km de tuyaux sont déployés sur l’incendie.

 Hier, 460 personnes étaient mobilisées. Dans la matinée, un détachement de 30 sapeurs-pompiers du Var et des Bouches-du-Rhône était arrivé à Gillot. Avec eux également, deux spécialistes “pélicandrome” pour le remplissage en eau du bombardier qui devait arriver hier soir et trois officiers en renfort de commandement. 

Pour rappel, le préfet de La Réunion a pris un arrêté préfectoral interdisant au public l’accès à la forêt des Hauts sous le vent (Saint-Paul, Saint-Leu, Trois-Bassins, Avirons) depuis les routes forestières suivantes : Tévelave, Timour, Maïdo, Tamarins, Cryptomerias, Grande Terre et Scierie. Les sentiers permettant d’accéder à ces routes forestières sont également interdits au public.


Kanalreunion.com