Environnement

Penser et agir autrement : une necessité

Face aux mutations

Témoignages.re / 4 novembre 2009

Le concept du développement durable a été au centre de l’actualité récente avec une série de manifestations organisées dans l’île, à l’initiative de partenaires issus d’horizons divers et variés.
L’action menée à Sainte-Marie le 28 octobre dernier traduit la prise de conscience de plus en plus affirmée et partagée sur cette nécessité de penser, agir et travailler autrement pour le bien de nos populations et l’avenir des générations futures.

A Sainte-Marie : Des métiers pour le développement durable de notre jeunesse et de notre île

Organisé le 28 octobre dernier par la Municipalité dans le cadre d’un partenariat élargi, le forum des métiers liés au développement durable a suscité une vive adhésion de la part du public visé. En effet, ce jour là sur le site de l’ancienne usine de La Mare, des jeunes sont venus nombreux rappeler par leur présence et participation aux trois villages mis en place leur volonté de se frayer un chemin dans cette société à travers l’accès à un emploi, et de préférence durable. Une aspiration partagée par tous les partenaires et en particulier la Municipalité qui à travers cette manifestation a lancé un véritable hymne en faveur d’une société plus juste et plus équitable dont le développement durable dessinerait les contours grâce notamment aux potentiels viviers d’emplois que ce domaine pourrait générer.
Un message clair, ferme et réaffirmé par l’ensemble des représentants de la Mairie qui ont souligné que : « Communiquer et initier des actions en faveur du développement durable est un devoir qui prend pleinement sa source à travers l’implication de la Ville et de ses partenaires économiques et institutionnels, que ce soit à travers les grands projets en cours tels la création d’une station d’épuration intercommunale, le projet "Sea Water Air Conditioning" (transformation de l’eau de mer en air conditionné (…) ». Pour sa part, tout en se félicitant de l’écho rencontré par ce forum tant au niveau des organisateurs que des participants, le premier magistrat de la Ville a regretté l’absence d’un certain nombre d’acteurs économiques de la commune. Une observation qui souligne la nécessité d’une démarche globale et unitaire si l’on veut avancer dans ce vaste chantier du développement durable. Un domaine pas forcément vecteur de « nouveaux emplois » mais « d’emplois crées sur la base d’une autre manière de faire, d’une vision », a indiqué pour sa part, Eric Wuillai, le directeur de CBO Territoria en rappelant à ce titre, « la mutation qui s’opère au niveau du système de construction ». Et l’intervenant d’indiquer par ailleurs que « CBO va faire pendant les sept années qui viennent le même montant que le Tram-train ». D’où la nécessité donc dès maintenant de former, préparer les jeunes pour accéder à ces emplois spécifiques à demain, les métiers du BTP étant appelés à évoluer, les emplois peu qualifiés étant en voie de raréfaction... Un point de vue partagé par le directeur de la Mission Locale Nord, qui a estimé que la difficulté à penser résolument "durable" réside peut-être dans le caractère non durable de l’humain et donc de la difficulté à penser au-delà de notre personne. Cependant a t-il souligné, la majorité des jeunes aspirent à un vrai projet de vie « 80% des 10.000 inscrits à la Mission Locale Nord désirent réellement s’en sortir. D’où l’intérêt de ce forum qui permet une mise en adéquation des besoins de l’entreprise, du jeune et de son projet. Ce forum se place dans le créneau de la représentation des métiers, problème auquel les jeunes sont souvent confrontés ». La manifestation s’est poursuivie sur des échanges dans les divers ateliers ainsi que sur la volonté affichée des uns et des autres de poursuivre la mobilisation et le partenariat en vue d’apporter de manière permanente sa pierre à la consolidation du socle de ce vaste chantier lié au développement, porteur des germes de cette nouvelle société centrée sur l’humain et la satisfaction de ses besoins.


Kanalreunion.com