Environnement

Petit Navire s’engage avec le WWF France pour une pêche durable

Journée mondiale des océans le 8 juin

Témoignages.re / 7 juin 2016

Cible de plusieurs actions de l’ONG Greenpeace ces dernières semaines en raison de ses méthodes de pêches dans l’océan Indien, la société Thai Union, représentée par sa filiale Petit Navire, est devenue partenaire d’une autre ONG de protection de l’environnement, le WWF. L’annonce de ce partenariat a lieu à la veille de la Journée mondiale des océans. L’objectif du WWF et de Petit Navire est d’améliorer les pratiques de pêche et de lutter contre la pêche illégale. Les précisions sont données dans le communiqué ci-après.

JPEG - 43.1 ko

A l’occasion de la Journée des Océans qui a lieu mercredi 8 juin, Petit Navire et le WWF France annoncent leur partenariat autour d’engagements communs visant à réduire les pressions exercées sur les ressources halieutiques, à lutter contre la pêche illégale, et à améliorer les impacts de l’ensemble des techniques de pêche. Cette coopération entre le WWF et Thai Union Europe, la maison mère de Petit Navire, s’inscrit dans la volonté continue de la marque d’améliorer ses pratiques de pêche afin de gérer son activité de manière plus durable.

En octobre 2014, les 2 partenaires ont signé la charte des produits de la mer du WWF et se sont engagés ainsi à améliorer la durabilité de la chaîne d’approvisionnement de Petit Navire et à augmenter la part de ses produits certifiés MSC ou ASC ou issus de pêcheries ou d’élevages engagés dans une démarche d’amélioration.

Aujourd’hui, un travail transformationnel - analyse de risques et mise en place de mesures adéquates - est mené par le WWF UK sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement de Petit Navire.

Le WWF accompagne également Petit Navire pour plus de certification MSC sur ses gammes de produits, comme récemment sur le maquereau. Cela va pleinement dans le sens de la démarche déjà initiée par la marque avec le lancement de 2 nouvelles références de thon blanc MSC effectué en juin 2016, et du plan à venir pour les prochaines années : l’ambition chez Petit Navire est en effet d’atteindre d’ici 2020, 100 % de produits issus de pêcheries certifiées MSC ou engagées dans un programme d’amélioration visant à atteindre cette certification.

Dans la continuité de la signature de la charte des produits de la mer, Petit Navire s’engage par ailleurs auprès du WWF dans ses actions de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, qui représente aujourd’hui au niveau mondial 1 poisson pêché sur 5.

Concernant l’enjeu majeur du thon albacore, la marque fait partie des 39 signataires de l’appel lancé le 13 avril dernier par le WWF auprès de la Commission Thonière de l’Océan Indien, lui demandant de prendre les mesures nécessaires pour permettre une gestion durable de la ressource dans cet océan. Dans ce contexte, Petit Navire et sa maison mère rappellent qu’ils travaillent sur un plan de réduction de 20 % de leur approvisionnement dans l’océan Indien, ce qui va au-delà des préconisations officielles.

Un travail sur une diminution significative de l’impact des techniques de pêche fera enfin partie des axes de collaboration du WWF et de Petit Navire.

« Notre partenariat avec le WWF au niveau français est une étape importante et qui va dans le sens d’un engagement à long terme que nous avons à cœur de concrétiser avec l’ensemble des acteurs de la filière. L’établissement de bonnes pratiques en matière de gestion de la ressource est clé pour la préservation de l’écosystème et son avenir », précise Amaury Dutreil, directeur général Petit Navire. 


Kanalreunion.com