Environnement

Plus de 90% des cours d’eau pollués aux pesticides

L’impasse du modèle

Témoignages.re / 26 juillet 2013

Le dernier bilan de la pollution des cours d’eau en France et dans les DOM montre les dégâts d’un système dans l’impasse. Dans les DOM, ce sont surtout les Antilles qui sont empoisonnées par le Chlordecone. Extrait du communiqué du ministère du Développement durable :

« 550 pesticides sont recherchés en 2011 dans les cours d’eau de France métropolitaine, dont 377 sont effectivement décelés au moins une fois. Ils sont présents sur 93% des points de mesure, contre 91% des points en 2010. La contamination en 2011 est le fruit d’une plus grande diversité de substances puisque 19% des points présentent plus de 20 pesticides différents quantifiés au moins une fois en 2011, contre 15% des points dans ce cas en 2010. Cette plus grande diversité peut toutefois aussi résulter d’une recherche plus ciblée, combinée à de meilleures performances analytiques mises en œuvre par les laboratoires. Les 7% des points exempts de pesticides sont majoritairement situés dans les régions peu agricoles ou à agriculture peu intensive : quart sud-est, Auvergne.

La contamination dans les départements d’outre-mer (DOM) est très hétérogène. En Martinique, en Guadeloupe et sur l’île de La Réunion, elle est proche de celle de la métropole avec 85% des points suivis présentant des pesticides et 5% avec plus de 20 substances différentes quantifiées au moins une fois dans l’année. A contrario, les analyses menées en 2010 ont mis en

évidence une très faible présence de pesticides en Guyane et à Mayotte. Conformément aux préconisations d’optimisation de la surveillance, ces deux départements n’ont donc pas été suivis en 2011.

Bien qu’interdit depuis 1993, le chlordécone est toujours le plus quantifié. Il n’est recherché qu’en Guadeloupe et Martinique mais sa présence est massivement relevée en 2011 : respectivement sur 64% et 74% des analyses. L’hexachlorocyclohexane bêta, également interdit, est lui aussi très présent en Guadeloupe et Martinique. Ces deux pesticides sont en effet des polluants organiques persistants, très stables, aux faibles capacités de dégradation ».

Légende a

L’utilisation intensive d’un insecticide dans les plantations de bananes aux Antilles a laissé une bombe à retardement pour les générations futures.

Texte 2

Le gouvernement revoit la grille statutaire

Fonctionnaires : des changements prévus

Acteurs publics annonce des changements pour tous les fonctionnaires. La grille statutaire sera revue. Extrait :

« Le ministère de la Fonction publique pilotera à la rentrée la refonte des grilles statuaires des fonctionnaires. Également au menu : la création d’une “indemnité d’exercice des fonctions” pour tous les agents, la signature d’un protocole sur les conditions de vie au travail et le passage de la loi déontologie-droits-obligations au Parlement.

L’architecture statutaire repensée. C’est le gros chantier de la fonction publique de ces prochains mois : le gouvernement souhaite refondre les grilles statutaires de l’ensemble des quelque 5,2 millions d’agents publics. La négociation avec les syndicats débutera à l’automne après la remise des conclusions de la mission confiée à Bernard Pêcheur et chargée de travailler sur les rémunérations, les parcours professionnels, la gestion et l’organisation des carrières des fonctionnaires. La mission auditionnera les organisations syndicales au mois de septembre. Il s’agira notamment, pour le ministère de la Fonction publique, de corriger certaines inégalités en matière catégorielle ».


Kanalreunion.com