Environnement

Pour la protection des récifs coraliens

La préservation des coraux, une des conditions du développement durable à La Réunion.

Témoignages.re / 2 août 2013

« Elus d’Outre-Mer, mobilisez-vous pour la préservation des récifs coralliens, herbiers et mangroves ! », c’est l’appel de l’IFRECOR lancé pour annoncer le 3e concours Palme IFRECOR.

Pour protéger près d’1 ?3 des espèces recensées dans le monde qui vivent dans les récifs coralliens, les herbiers ou les mangroves et pour sensibiliser le grand public aux enjeux des récifs coralliens, véritables supports écologiques, l’Initiative française pour les récifs coralliens (IFRECOR) a mis en place le concours de la Palme IFRECOR.

1 concours, 2 gagnants !

A partir du 1er août et jusqu’au 18 octobre 2013, les collectivités d’Outre-mer peuvent s’inscrire et présenter leurs projets dans l’une des catégories suivantes :

• Catégorie « Protection, valorisation et restauration » des récifs coralliens, herbiers et mangroves

• Catégorie « Sensibilisation et éducation » Les élus peuvent présenter un projet pour les deux catégories.

Les collectivités d’Outre-Mer ont un rôle majeur à jouer dans la préservation de la biodiversité

Ce concours vise à récompenser les élus d’Outre-mer et à valoriser leurs politiques et leurs actions exemplaires pour la protection et la gestion durable des récifs coralliens et des écosystèmes associés (mangroves et herbiers). La Palme IFRECOR met chaque année en lumière les bonnes pratiques mises en œuvre par les collectivités pour la préservation de la biodiversité en Outre-mer.

Comment participer ?

Ce concours est ouvert à tous les élus (Maires, membres élus des Conseils généraux, Conseils régionaux, Conseils territoriaux, Assemblées provinciales, Assemblées territoriales) des collectivités de l’Outre-Mer français abritant des récifs coralliens, mangroves et herbiers. Les collectivités participantes doivent être représentées au sein de l’IFRECOR par un comité local dans les collectivités suivantes : Martinique, Guadeloupe, La Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et la Polynésie française.

Le concours est également ouvert aux élus des collectivités d’outre-mer de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Les élus souhaitant participer devront compléter une fiche de candidature téléchargeable sur le site www.ifrecor.org pour la catégorie pour laquelle ils concourent.
Calendrier du concours

- 1er août 2013 : appel à participation.

- 18 octobre 2013 : clôture des candidatures et étude des dossiers par le jury

- 18 novembre 2013 : cérémonie de remise de la Palme IFRECOR 2013 à l’occasion du Congrès des Maires
Retour sur la Palme IFRECOR 2012

Pour sa seconde édition en 2012, le concours a connu un franc succès : le jury, présidé par le Professeur Bernard Salvat (directeur émérite de l’EPHE – École Pratique des Hautes Études), a longuement étudié les projets présentés, avant de retenir les deux lauréats 2012. Les palmes ont été remises à l’occasion de la journée Outre-mer du Congrès des Maires par M. Pélissard, président de l’association des Maires de France, M. Victorin Lurel, Ministre des Outre-mer et Mme Delphine Batho, Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.

Une exposition photo présentant l’ensemble des projets s’est tenue dans la prestigieuse salle de l’Hôtel de Ville à l’occasion de la journée dédiée à l’Outre-mer.

Pas moins de 1000 élus ont ainsi pu découvrir les enjeux de la Palme IFRECOR et les spécificités de chacun des projets. En 2013, l’AMF reconduit son partenariat avec l’IFRECOR et accueillera de nouveau les différents projets.

Lauréats 2012

- Catégorie « Protection, valorisation et restauration », la Palme a été décernée au projet « Création de la Réserve naturelle de la Baie de Génipa » soutenu par Daniel Chomet, conseiller régional de la Martinique, et Président du Parc Naturel régional.

- Catégorie « Education et sensibilisation » la Palme a été décernée au Sénateur-maire de Mamoudzou (Mayotte), Abourrahamane Soilihi pour le projet « Connaître la mangrove de Tsoundzou pour mieux la protéger ensemble ».
L’IFRECOR

Créée en 1999 sur une initiative ministérielle, l’IFRECOR agit pour la préservation et la gestion durable des récifs coralliens et des écosystèmes associées (mangroves et herbiers) dans les collectivités françaises d’Outre-mer. L’IFRECOR est la déclinaison nationale de l’Initiative internationale pour les récifs coralliens (ICRI). Elle est constituée d’un comité national et d’un réseau de 8 comités locaux : Martinique, Guadeloupe, La Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et la Polynésie.


Kanalreunion.com