Environnement

Première journée de « Pou Mazine nout domin » !

Semaine du développement durable à Salazie

Témoignages.re / 2 juin 2016

Les rencontres de l’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable ont débuté le 1er juin pour trois jours de réflexions dans le cirque de Salazie. Avec plus de 150 participants venus de toute l’île c’est l’occasion de rassembler les porteurs d’initiatives, décideurs et militants pour faire un état des lieux avec un éclairage national et international autour de deux experts Francis Thubé et Dominique Cottereau et d’un village des initiatives régionales.

JPEG - 32.8 ko

Les représentants de la ville de Salazie, du Conseil Régional et Départemental viennent d’ouvrir les Rencontres de l’Éducation à L’Environnement et au Développement Durable, aux côtés de leur homologue de la Direction à l’Environnement de l’Aménagement et du Logement, du Parc National et de Roger Ramchetty, Président du Conseil de la culture de l’éducation et de l’environnement, principal acteur de cette manifestation. Avant l’intervention des deux invités extérieurs, Francis Thubé et Dominique Cottereau, trois axes principaux ont été présentés : la notion de partage pour l’engagement, l’urgence d’intensifier une éducation et l’appui des politiques sur la jeunesse. 

Il existe une réelle prise de conscience d’une situation de transition fondamentale entre une époque de l’abondance et une logique de rationalisation des ressources. C’est donc un postulat d’urgence qui est posé dès l’ouverture de ces Rencontres. Malgré le panel des actions déjà opérationnelles sur notre île, tous les responsables présents se sont entendus pour mettre en lumière la nécessité de développer une philosophie du partage de pratiques et d’expériences sur le terrain. Ainsi à titre d’exemple, près de 8 000 enfants sont accueillis chaque année sur le terrain par le parc national de la Réunion depuis 5 ans, 52 collèges sont labellisés développement durable par le département, 106 millions d’euros sont dédiés au volet énergie par la Région et l’État à travers la DEAL accompagne la structuration du réseau des acteurs du réseau Granddir dans le cadre de ses actions prioritaires. L’éducation est donc bien le vecteur essentiel à privilégier « Pou mazin nout domin ».

cette matinée d’ouverture a été ponctuée par des interludes poétiques de Auguste Lacaussade, Agnès Gueneau, Thierry Tandrayen ou encore Jean-Hugues Hérode avec des interventions d’écrivains, poètes et personnalités reconnues de La Réunion tels Annie Darencourt, Alain Marcel Vauthier, Caroline Arthémise et Dominique Carrère.

La matinée s’est poursuivie par les interventions de Francis Thubé et Dominique Cottereau qui, chacun à leur façon, ont proposé une vision de l’éducation à l’environnement ouverte sur le monde et la nature. Une vision partagée par l’ensemble des participants qui se sont prêtés au jeu du débat participatif proposé par les deux intervenants. L’occasion de vérifier qu’à plusieurs « on va peut-être moins vite, mais on va sûrement plus loin » et que personne ne semble penser le contraire.
Les Rencontres se poursuivront jusqu’à vendredi et propose toujours la visite du Village des Initiatives qui regroupe pas moins de 11 associations et structures dont les projets innovants promettent peut-être un avenir meilleur pour notre île.


Kanalreunion.com