Environnement

Prendre en compte les dégâts des eaux

Inondations en Malaisie

Céline Tabou / 29 décembre 2014

Un Réunionnais sur quatre habite dans des zones inondables.

JPEG - 45 ko
La Réunion est très vulnérable aux inondations.

La Malaisie est régulièrement victime d’inondations, mais cette année le pays doit faire face à la plus grave situation depuis 30 ans. Plus de 160 000 personnes ont été déplacées et certaines régions sont entièrement sous les eaux, coupées du monde. La côte est du pays a été ravagée par d’importantes pluies de mousson.

L’adaptation et de l’anticipation sont deux aspects, qui ont été le sujet de longues négociations, lors des phases de discussion de la Conférence internationale sur le Climat. Cependant, la situation en Malaisie montre la nécessité de prendre en compte les dégâts des eaux, notamment à La Réunion dans ce domaine, où une majeure partie de la population vit dans des zones à risques.

Selon la Préfecture, le nouveau plan de gestion des risques inondation a révélé qu’un réunionnais sur quatre habite dans des zones potentiellement inondables. Ainsi, La Réunion se caractérise par 30.000 kilomètres de ravines, arrosées par de fortes pluies.
L’île détient des records mondiaux d’intensité de pluies, car elle fait face à trois types d’inondations : le débordement de cours d’eau, le ruissellement ou le submersion marine. Selon le plan de gestion, « ces inondations majeures ont des impacts sur la santé, l’économie et l’environnement ».

Le plan de gestion des risques inondation (PGRI) 2016-2021 préconise de « formaliser la politique de gestion des inondations à l’échelle de l’île » et d’"engager une gouvernance élargie », qui sera soumis à une consultation publique.


Kanalreunion.com