Environnement

Près de la moitié de la population privée d’eau potable à La Réunion

Après le passage de Bejisa : le point sur la situation à La Réunion

Témoignages.re / 3 janvier 2014

Voici le point de la situation à La Réunion fait par les services de l’Etat alors que la phase de sauvegarde se poursuit.

1 ) Alimentation électrique

La situation reste très tendue, les dégâts sont conséquents. Cinq lignes très haute tension sont hors service. Les réseaux souterrains ont également été endommagés par les fortes pluies et les inondations.

131 000 foyers sont toujours privés d’alimentation électrique.

Les services d’EDF mettent tout en oeuvre pour mener au plus vite un travail de diagnostic et de réparations qui s’annonce lourd. La priorité opérationnelle est donnée aux questions de sécurisation et au rétablissement des lignes haute tension.

Les demandes individuelles peuvent être signalées au numéro vert : 0800 333 974.

2) Alimentation en eau

Plus de 167 000 abonnés n’ont plus accès au réseau d’eau potable (49%). Ces problèmes sont particulièrement marqués pour l’arrondissement Sud, dont 65% de la population n’a pas accès à l’eau potable à l’heure qu’il est ; Dans l’Est ce niveau est à 62% et dans l’Ouest, 51%.

Ces dysfonctionnements sont en grande partie le fait des coupures électriques qui ont provoqué l’arrêt des stations de pompage.

En outre, environ 345 000 sont confrontés à des problèmes de qualité de l’eau.

18 personnels de l’Agence régionale de Santé sont actuellement mobilisés sur le terrain pour évaluer l’état qualitatif du réseau.

3 ) Réseau téléphonique

En termes de téléphonie fixe, trois communes sont toujours coupées à 100% (Cilaos, Saint-Philippe, Les Avirons), ainsi que les Hauts de Saint-Paul, avec pour origine essentielle la perte d’alimentation électrique des sites-relais.

Concernant la téléphonie mobile, entre 30 et 60% des relais sont encore hors service, essentiellement sur les zones Ouest et Sud.

Les opérateurs mobilisent plus de 350 personnels pour le rétablissement des réseaux.

4 ) Réseau routier

Les principaux axes routiers fermés à la circulation sont :
- Route du Littoral fermée jusqu’à demain minimum
- RN1A au Cap la Houssaye (des travaux de purge sont en cours)
- RN3 coupée à Ravine Blanche (mais la circulation est possible sur le reste de l’itinéraire)
- RN5 route de Cilaos coupée après le Petit Serré
- Les radiers de Sainte-Suzanne, du Ouaki et du Chaudron restent fermés.
Des travaux de nettoyage et déblaiement sont en cours sur les axes principaux et secondaires.

5 ) Trafic aérien et maritime

L’aéroport Roland Garros a réouvert ce matin. L’ensemble des vols ont pu être recalés aujourd’hui. Le retour à la normale est attendu pour dimanche ou lundi.

Un dispositif spécial de filtrage des passagers est prévu : seuls les passagers munis de billets pourront pénétrer dans l’aérogare. Ce dispositif, déjà mis en place les 19 et 20 décembre derniers sera maintenu jusqu’au 6 janvier inclus, jour de très forte affluence.

Concernant le trafic maritime, la réouverture du Grand port maritime est envisagée dans l’après midi de samedi. Une cinquantaine de conteneurs ont été touchés.

6 ) Prise en charge sanitaire

Compte tenu de la fermeture provisoire de nombreux cabinets de médecine libérale, les services d’urgence sont actuellement engorgés.

En attendant le retour à la normale, il convient de contacter en priorité votre médecin traitant ou SOS Médecins au 0262 97 44 44 dans le nord, 0262 35 02 02 dans le Sud et 0262 45 45 02 dans l’Ouest.

7 ) Dispositifs d’indemnisation

Les communes, chargées d’assurer le soutien de leur population dans la post-crise se sont vu rappeler les deux dispositifs indemnitaires qu’elles peuvent solliciter (catastrophe naturelle pour les biens assurés, fonds de secours pour les biens non-assurés).

Les particuliers assurés doivent se rapprocher de leur assureur sous cinq jours puis de leur maire pour lui demander de formuler une demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

Les particuliers non-assurés doivent se rapprocher de leur maire pour lui demander de formuler une demande d’indemnisation au titre du fonds de secours pour l’outre-mer, en lui fournissant une évaluation chiffrée des dégâts causés.

8 ) Reprise de l’activité économique

17 000 établissements employeurs ont été potentiellement touchés par la crise.

La direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIECCTE) va traiter les demandes de dérogations à la durée du temps de travail et la mise en chômage partiel des entreprises.

9 ) Renforts nationaux

Le ministre de l’Intérieur a mis à la disposition du préfet de La Réunion une centaine de personnels issus des formations militaires de la Sécurité Civile (FORMISC). La première section est arrivée dès ce matin, la seconde est attendue demain. Des moyens logistiques leur sont mis à disposition par les FAZSOI et la PIROI.
Ces renforts travailleront essentiellement à la remise en état des itinéraires routiers et du réseau électrique, en étroite liaison avec les sous-préfets d’arrondissements.


Kanalreunion.com