Environnement

Protéger les thons de la surpêche dans l’océan Indien

Réunion de la CTOI la semaine prochaine à Saint-Denis

Témoignages.re / 18 mai 2016

La 20e réunion plénière de la CTOI se tiendra au parc des expositions de Saint-Denis du 23 au 27 mai 2016.

La Commission des Thons de l’Océan Indien (CTOI) est une organisation intergouvernementale créée en 1993 et chargée de la gestion des thons et des espèces apparentées (espadon, marlin, bonites…) dans l’océan Indien.

Son objectif est de promouvoir la coopération entre ses Membres en vue d’assurer, grâce à un aménagement approprié, la conservation et l’utilisation optimale des stocks couverts par l’accord et favoriser le développement durable des pêcheries basées sur ces stocks.

La Commission a quatre fonctions et responsabilités clés tirées de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer qui lui permettent d’atteindre ses objectifs :

  • Suivre l’état et l’évolution des stocks et recueillir, analyser et diffuser des informations scientifiques, des statistiques de capture et d’effort de pêche ainsi que d’autres données pertinentes pour la conservation et la gestion des stocks et des pêcheries exploitant ces stocks ;
  • Encourager, recommander et coordonner les activités de recherche et de développement concernant les stocks et les pêcheries couverts par la CTOI, et les autres activités que la commission pourrait juger appropriées, comme le transfert de technologie, la formation et le perfectionnement, en tenant dûment compte de la nécessité d’assurer la participation équitable des membres de la commission dans les pêcheries, ainsi que les intérêts et besoins particuliers des Membres de la région qui sont des pays en développement ; les activités de renforcement des capacités de la commission sont consultables en ligne : http://www.iotc.org/fr/apropos/renforcement-des-capacités
  • Adopter - sur la base de preuves scientifiques - des mesures de conservation et de gestion (MCG) pour assurer la conservation des stocks couverts par l’accord et promouvoir l’objectif de leur utilisation optimale dans toute la zone ;
  • Suivre les aspects économiques et sociaux des pêcheries exploitant les stocks couverts par l’Accord, en gardant notamment à l’esprit les intérêts des États côtiers en développement.
    Les décisions de l’organisation sont adoptées sur la base des recommandations de gestion formulées par un comité scientifique rassemblant les scientifiques de l’ensemble des pays participants.

    La CTOI est la deuxième organisation internationale de gestion des pêches au monde en termes de capture des thons et espèces apparentés. Elle se réunit une fois par an dans l’un des pays membres. C’est la première fois que l’assemblée plénière se tient dans un État membre de l’Union européenne (les sessions 2014 et 2015 se sont tenues respectivement au Sri-Lanka et en Corée du sud).

    Cette année 200 participants (chefs de délégation, observateurs et experts) sont attendus pour cet événement.

Les membres de la CTOI

  • 36 pays ayant un intérêt réel dans les pêcheries de thons de l’Océan Indien sont actuellement représentés à la CTOI ;
  • 4 pays sont parties coopérantes non-contractantes en 2016 : Bangladesh, Djibouti, Libéria et Sénégal. En dehors d’être membres à part entière, ces États ayant un intérêt réel dans les pêcheries de thons et d’espèces apparentées dans l’Océan Indien, peuvent participer au processus de la CTOI ; ce statut est accordé pour une période d’un an sur demande de l’État.


Kanalreunion.com