Environnement

Requins à La Réunion : conseils de sécurité et de prudence

Appel à la vigilance de la préfecture

Témoignages.re / 17 mars 2017

La fin de l’été constituant une période plus particulièrement sensible au risque requin, le récent épisode de fortes pluies ayant engendré une grande quantité d’eau douce vers l’océan avec une turbidité accrue des eaux côtières, Dominique Sorain, préfet de La Réunion, rappelle que la plus grande vigilance s’impose à l’ensemble des usagers de la mer et plus particulièrement aux pratiquants des activités les plus exposées au risque requin, qui font l’objet d’une réglementation spécifique.

JPEG - 21.5 ko

Le préfet de La Réunion fait tout d’abord un rappel de la réglementation en vigueur. L’arrêté préfectoral du 8 février 2017, portant réglementation temporaire de la baignade et de certaines activités nautiques restreint, dans la bande des 300 mètres du littoral du département de La Réunion, sauf dans le lagon et, en dehors du lagon, dans les espaces aménagés et les zones surveillées définies par arrêté municipal, les activités les plus exposées au risque requin, à savoir : la baignade, y compris lorsqu’elle s’effectue à l’aide d’un équipement de type palmes, masque et tuba ; les activités nautiques utilisant la force motrice des vagues (surf, bodyboard, bodysurf, longboard, paddleboard).

Les filets de baignade de la plage de l’Etang-Salé installés en face du poste des maîtres-nageurs sauveteurs, ainsi que ceux de Boucan-Canot et des Roches Noires sur la commune de Saint-Paul au sein de zones aménagées, ouvrent des espaces de pratique surveillée hors lagon. Il est rappelé que la pratique de la baignade et des activités nautiques au sein de ces zones n’est possible que dans les conditions et aux créneaux horaires portés à la connaissance des usagers par les services municipaux sur site. La disponibilité des filets, qui ne peut être assurée de façon permanente en raison des conditions météorologiques de l’été austral (houle cyclonique), conditionne notamment l’ouverture effective de ces zones surveillées.

Les autres activités nautiques, notamment la plongée et la pêche sous-marine, demeurent possibles dans le cadre de la réglementation, aux risques et périls de leurs usagers.

Dispositifs de prévention et de surveillance en vigueur

D’une manière générale, la signalisation utilisée pour la baignade sur les plages surveillées est la suivante :

  • un drapeau rouge vif signifiant « interdiction de se baigner » ;
  • un drapeau jaune orange signifiant « baignade dangereuse mais surveillée » ;
  • un drapeau vert signifiant « baignade surveillée et absence de danger particulier ».
  • Sur certaines plages, ce dispositif est complété par une signalétique spécifique relative au risque requin :
  • la flamme rouge représentant un requin indique que la présence d’un requin a été récemment signalée ou observée dans la zone ou à ses abords ;
  • la flamme orange représentant un requin indique que les conditions sur zone sont propices à la présence de requins (météo, signalements récents...).

En l’absence de signalétique, la pratique des activités nautiques concernées par la réglementation préfectorale et communale est interdite