Environnement

Ressource en eau : plusieurs nappes toujours déficitaires

Après le passage des cyclones Dumile et Felleng

Témoignages.re / 2 mars 2013

D’après les données publiées hier par l’Office de l’eau Réunion, les cyclones Dumile et Felleng ont permis de bien recharger les nappes souterraines. Néanmoins, dans les régions de Saint-Louis, Saint-Denis et Bras-Panon, la ressource continue d’être déficitaire. Voici le commentaire de l’Office de l’eau Réunion, avec des inter-titres de "Témoignages".

JPEG - 15.2 ko

Les précipitations du mois de janvier 2013 améliorent nettement l’état des cours d’eau. L’impact est plus nuancé pour les nappes souterraines qui mettent plus de temps à réagir.

En ce qui concerne les rivières, les débits médians mensuels sont tous en hausse au mois de janvier 2013. L’état s’améliore avec 7 stations en situation satisfaisante. Le chiffre était de 2 en décembre 2012.

L’augmentation la plus remarquable concerne le Sud de l’île. Pour la première fois depuis mars 2010, le débit médian de la Rivière Langevin est légèrement excédentaire (+13%).

Vers des débits proches de la normale

Les progressions les plus fortes concernent les hauts de l’île qui réagissent plus vite aux précipitations. La source Dussac aux Avirons et le Bras Noir à la Plaine-des-Palmistes montrent un état fortement excédentaire avec respectivement +186% et +106% d’écart à la normale saisonnière.

Dans l’Est et le Nord, les deux cyclones, Dumile et Felleng, et des pluies abondantes marquent les débits des cours d’eau à la hausse mais qui restent proches des normales saisonnières. Trois cours d’eau sont déficitaires en janvier 2013 : la Rivière Saint-Denis (-10%), le Grand Bras Saint-Jean (-19%) et le Bras Panon (-24%).

Les autres cours d’eau ont des débits proches de la normale de saison : +6% sur la Rivière Sainte-Suzanne, -5% sur le Bras des Lianes, -6% sur la Rivière des Roches et -9% sur la Rivière des Marsouins.

Bien que les fortes pluies associées à Dumile et à Felleng rechargent la ressource en eau de l’île, les crues générées ne sont pas exceptionnelles (période de retour de 2 ans en moyenne).

Excédent dans l’Ouest, déficit dans le Sud

En ce qui concerne les eaux souterraines, les niveaux piézométriques moyens sont en hausse sur l’ensemble du département hormis dans le secteur de Champ Borne où l’inertie de la nappe est importante.

Les niveaux sont statistiquement excédentaires au Port (+57%), Saint-Paul ville (+34%), à l’Ermitage (+89%), à Pierrefonds (+30%) et à Petite Plaine à la Plaine-des-Palmistes (+40%) et sur le littoral de Saint-André (+5%).

Ailleurs, les ressources sont déficitaires :-28% à Saint-Gilles, -34% dans les hauts de Saint-André et -32% à Saint-Benoît, voire fortement déficitaires avec -71% à Saint-Denis, -115% à Bras-Panon, -73% sur La Plaine du Gol et -87% sur La Plaine des Cocos à Saint-Louis.

Les niveaux de la plupart des nappes de l’île augmentent suite aux fortes précipitations de janvier 2013. La réaction diffère selon le contexte géologique, la profondeur de la nappe et la podologie.

JPEG - 29.5 ko


Kanalreunion.com