Environnement

Saint-André en lutte contre « l’explosion des dépôts sauvages »

Témoignages.re / 6 janvier 2011

La Mairie de Saint-André organise des opérations d’enlèvement des dépôts sauvages et de sensibilisation des habitants. Après les fêtes, et en période cyclonique, les déchets ont tendance à s’accumuler sur les voies publiques. La mairie rappelle que la propreté urbaine est l’affaire de tous.

Le début d’année est souvent le moment des bonnes résolutions. A Saint-André, les habitants sont invités à en faire preuve pour la gestion des déchets. La municipalité part une fois de plus en lutte contre les dépôts sauvages qui ont tendance à s’accumuler après les fêtes. Les opérations de sensibilisation et d’enlèvement des ordures auront lieu ce mois-ci dans les quartiers de Saint-André.
Pour Patrick Amourdom, responsable du service Environnement, il s’agit d’une « piqûre de rappel » pour la population. Une campagne d’affichage menée en mai 2010 avait déjà alerté les habitants. Mais la propreté de la ville demande une attention permanente. « Nous continuons la sensibilisation, car la mairie a engagé des moyens et nous ne pouvons pas permettre qu’il n’y ait pas d’avancées », explique Patrick Amourdom.
En cette période « d’explosion des dépôts sauvages », liée aux fêtes et à la période cyclonique, les risques sanitaires (leptospirose, prolifération des moustiques) sont plus que jamais d’actualité.

Des plantes à la place des ordures

Ainsi, les services municipaux étaient à pied d’œuvre hier matin dans la Cité Artisanale. Une opération exceptionnelle de collecte des déchets avait eu lieu juste après Noël. Mais force est de constater que les dépôts n’ont pas disparu. Mobiliers, électroménagers, déchets verts sont jetés à proximité des maisons, sans prendre en considération le calendrier de collecte. « On comptait dans cette cité un dépôt tous les 50 mètres », indique Patrick Amourdom.
Cette année, le service Environnement de la commune va mettre l’accent sur les déchets EEE (Équipements électriques et électroniques). Ces appareils se retrouvent de plus en plus au bord de la route alors que des filières de traitement et de recyclage existent.
Une fois les dépôts sauvages enlevés, la mairie procède à une valorisation des lieux avec les associations de quartiers. A la Cité Artisanale, l’association Cazale Lilas Raphaël Frères Lumières rebouche les fossés engendrés par l’enlèvement des dépôts sauvages et crée à la place des espaces verts. Un moyen efficace pour éviter de nouveaux dépôts.
En parallèle, des opérations de sensibilisation en porte-à-porte sont organisées dans les quartiers, notamment avec les agents de la CIREST pour le respect du calendrier de collecte des ordures ménagères.

Des gestes simples d’éco-citoyen

La Mairie de Saint-André a fait de l’environnement une de ses priorités. L’arrivée des bacs jaunes, le plan d’actions Ravines pour le nettoyage et la lutte contre les maladies vectorielles, la Semaine de Réduction des déchets, les ateliers Santé Ville pour les enfants… sont autant d’actions mises en œuvre. Mais grâce à ce genre d’opérations de sensibilisation, la municipalité veut rappeler à chaque citoyen que la propreté urbaine est l’affaire de tous. Les gestes éco-citoyens sont pourtant simples : « respecter le calendrier des collectes, déposer les déchets verts et encombrants la veille des jours de ramassage, ne pas considérer l’espace public comme un lieu potentiel de dépôt sauvage, utiliser les bornes d’apport volontaire ».

EP

Renseignement : service Environnement et Développement durable de la mairie au 0262-58-83-95


Kanalreunion.com