Environnement

« Sea Shepherd obtient la suspension des battues de requins à la Réunion »

Pêche aux requins et protection des surfeurs

Témoignages.re / 27 septembre 2012

Sea Sheperd se félicite de la décision du Tribunal administratif dans un communiqué diffusé à la presse. La pêche aux requins est suspendue dans les zones de protection. Le fer de lance de toutes les mesures de prévention « reste l’acceptation que l’Océan est un milieu sauvage auquel les sports nautiques doivent s’adapter et non l’inverse. Il est aussi grotesque de vouloir réguler l’Océan que de chercher à réguler la forêt amazonienne ».

L’arrêté préfectoral autorisant les battues de requins dans la Réserve Marine de la Réunion a été suspendu aujourd’hui par le Tribunal Administratif de Saint Denis. Représentant l’ONG Sea Shepherd et l’Association citoyenne de Saint-Pierre, Me Arielle Moreau évoquait lors de l’audience le 19 septembre dernier "un arrêté pris dans un contexte de crise, et qui s’est affranchi de toutes les règles de droit, et notamment celui de l’environnement. Il a été pris pour apaiser la colère des surfeurs, c’est un arrêté bling-bling".

La cohabitation entre les requins et usagers de la mer toujours plus nombreux sur les plages ne pourra passer que par une meilleure compréhension des comportements de chacun, des systèmes de surveillances plus efficaces et un programme de pédagogie et de sensibilisation auprès des usagers de la mer. Mais le fer de lance de toutes ces mesures reste l’acceptation que l’Océan est un milieu sauvage auquel les sports nautiques doivent s’adapter et non l’inverse. Il est aussi grotesque de vouloir réguler l’Océan que de chercher à réguler la forêt amazonienne.

Sea Shepherd est satisfait de la décision rendue aujourd’hui par la Justice mais s’inquiète du manque de discernement et de pédagogie dont fait preuve l’Etat et du fait que le Ministère de l’Environnement se soit complètement désintéressé de ce dossier, pourtant de son ressort.

La France est le deuxième pays qui pêche le plus requins en Europe et un important exportateur vers l’Asie. Elle endosse donc une responsabilité non négligeable dans l’effondrement catastrophique des populations de requins. Si cette victoire contre l’arrêté préfectoral est satisfaisante, il n’en reste pas moins que la bataille pour la survie des requins, espèce clé dans l’écosystème marin, est loin d’être gagnée.

SEA SHEPHERD FRANCE


Kanalreunion.com