Environnement

Sensibiliser la population à la collecte

Déchets d’équipements électriques et électroniques

Témoignages.re / 7 janvier 2011

Le TCO poursuit ainsi ses actions de lutte contre la prolifération des dépôts de déchets sur son territoire en menant une nouvelle opération.
A partir du 1er janvier 2011, les Déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) ne seront plus acceptés au centre d’enfouissement de la rivière Saint-Etienne.
La filière de valorisation et de traitement de ces déchets ayant été mise en place, les élus du TCO ont donc délibéré afin d’arrêter les collectes de ces déchets en porte-à-porte et d’inciter les habitants à ramener ces équipements aux commerçants.

Pour se débarrasser des Déchets d’équipements électriques et électroniques, les administrés doivent dorénavant soit les rendre aux commerçants lors de l’achat d’un nouvel appareil, soit les déposer en déchèterie.
Afin d’accompagner ce changement de comportement, une campagne de communication est menée sur le terrain par l’action des médiateurs de l’environnement et des collecteurs, dans la presse écrite et sur les radios.

Les actions de communication

Des insertions presse informant de l’arrêt de la collecte en porte-à-porte et des dispositifs d’évacuation sont possibles.

Des diffusions d’un spot radio :

Habitants de la Côte Ouest, trier les déchets : sa in nésésité i konsern azot !
Depuis le 1er janvier 2011, les déchets électriques et électroniques ne sont plus collectés en porte-à-porte.
Afin d’être recyclés, ces déchets doivent être triés.
Aussi, lors d’un nouvel achat, ramenez l’ancien appareil au magasin. En effet, pour chaque achat, vous payez une écotaxe qui permet de traiter ces équipements. Alors, afin d’éviter de payer plusieurs fois leur traitement, faites le bon geste : ramenez-les au magasin !
Par contre, si vous voulez simplement “jeter” votre appareil, vous devez le déposer dans l’un des 11 centres de propreté ou déchèteries du territoire. C’est ouvert 6 à 7 jours sur 7 et c’est gratuit !
Pour toute information, le numéro vert du TCO, le 0800-605-605, est disponible (appel gratuit à partir d’un poste fixe).
C’est une campagne soutenue par le TCO et Eco-systèmes.

La réalisation d’un autocollant à apposer sur le déchet expliquant la non-collecte.
Cette action est complétée par une communication en porte-à-porte faite par les médiateurs de l’environnement.

Sur le terrain...

Les D3E étaient jusqu’à présent collectés avec les déchets encombrants. Cette collecte au grappin s’avère aujourd’hui inappropriée : la filière de recyclage de ces déchets étant mise en place, il est donc primordial que les consommateurs ramènent ces déchets aux commerçants.
En effet, pour chaque achat, les consommateurs payent une éco-contribution qui permet de traiter et de recycler ces déchets.
Par ailleurs, la technique du grappin abîme les déchets d’équipements qui deviennent alors impropres au recyclage.


La veille du jour de collecte des encombrants :
Les médiateurs sillonneront les quartiers afin de repérer les déchets électriques et électroniques. Ils leur colleront un autocollant de “refus de collecte”.

Le lendemain de la collecte des encombrants :
Les médiateurs feront des sensibilisations en porte-à-porte dans les rues concernées.

A terme, il est prévu de verbaliser les habitants qui ne respectent pas les consignes et continuent à déposer leurs déchets sur la route.


• Qu’est-ce qu’un D3E ?
Les Déchets d’équipements électriques et électroniques sont des équipements fonctionnant avec une prise électrique, une pile ou un accumulateur dont on veut se débarrasser.

Gros électroménagers : Réfrigérateur, congélateur, lave-linge, lave-vaisselle, four, table de cuisson, climatiseur...

Petits électroménagers : Marmite à riz, mixeur, cafetière, grille-pain, radiateur, ventilateur, aspirateur, machine à coudre, sèche-cheveux, fer à repasser, rasoir, balance, perceuse, montre, réveil,
calculatrice...

Matériels audiovisuels, informatiques, bureautiques et de télécommunications : téléviseur, magnétoscope, lecteur de DVD, caméscope, chaîne hi-fi, radio, ordinateur, écran, imprimante, scanner, photocopieuse, téléphone fixe et portable, répondeur, MP3, instrument de musique, console et accessoire de jeux vidéo...

Lampes (ampoules) : Tube fluorescent (néon), lampe basse consommation, lampe à LED.

Pourquoi collecter les D3E ?
Ces déchets peuvent contenir des substances nocives pour l’Homme ou pour l’environnement comme : les fluides frigorigènes des réfrigérateurs, piles, cartes de circuits imprimés, mercure et poudres fluorescentes des ampoules, plomb et poudres électroluminescentes des écrans, mercure, arsenic et cadmium des ordinateurs, etc.
D’où la nécessité de collecter les D3E sans les casser, puis de les démanteler correctement pour récupérer et neutraliser leurs composants toxiques et recycler les matériaux recyclables.

• Les éco-organismes en charge de la filière DEEE et lampes
Le TCO ne traite pas les DEEE. Ces déchets sont pris en charge par la filière. La Communauté d’agglomérations a contractualisé avec les éco-organismes :

- ECO-SYSTEMES : pour tous les DEEE (hors lampes). Les adhérents de cet organisme sont les producteurs, mais aussi des distributeurs (grande distribution). eco-systemes.fr
Après leur collecte par l’éco-organisme, les DEEE sont traités dans des centres spécialisés pour être recyclés.

- RECYLUM : pour toutes les lampes. Les adhérents de cet organisme sont les producteurs de systèmes d’éclairage. recylum.com


Kanalreunion.com