Environnement

Tempête Carlos : fermeture des écoles à La Réunion

En raison du risque lié aux fortes pluies

Témoignages.re / 7 février 2017

La tempête Carlos n’est pas considérée comme un cyclone car ses vents sont inférieurs à 150 km/h. Elle représente malgré tout un danger, notamment à cause des fortes pluies qu’elle entraîne. C’est pourquoi le préfet a décidé de fermer toutes les écoles et crèches ce mardi 7 février. Voici les précisions de la préfecture.

JPEG - 78.7 ko

La tempête tropicale modérée Carlos était située hier à 350 kilomètres au Nord-Nord-Est de La Réunion et se déplaçait vers le Sud-Sud-Ouest à 7 km/h. Elle doit accélérer aujourd’hui pour passer au plus près des côtes toujours au stade de tempête tropicale modérée en cours de journée de mardi.

De fortes pluies sont tombées au cours de la nuit, un bulletin de vigilance fortes pluies depuis lundi 22 h heures a été émis pour les zones Nord, Est et Sud-Est, avec une intensification envisagée en fin de matinée sur toute La Réunion.
Les vents seront soutenus dès la mi-journée et pourront atteindre 100km/h en rafales sans atteindre toutefois les conditions cycloniques (seuil de déclenchement à 150 km/h).
La houle de 2m à 2,50m se renforcera au fur de l’avancée de la tempête tropicale.
Un développement de phénomènes orageux n’est pas à exclure.

L’ensemble du département est susceptible d’être concerné par ces phénomènes météorologiques.

Ces évènements météorologiques dangereux qui peuvent se cumuler (fortes pluies, vents forts, orages) n’entrent cependant pas dans les critères de déclenchement d’une alerte cyclonique orange, les vents prévus étant inférieurs à 150 km/h.

Toutefois, en raison du risque avéré de dégradation pluvieuse, voir orageuse, à ce stade des prévisions, le préfet de La Réunion décide la fermeture des établissements scolaires et des crèches ainsi que la suspension des circuits de ramassages scolaires pour la journée du mardi 7 février par mesure de précaution.

Le département demeure placé au niveau de « pré-alerte cyclonique » du dispositif spécifique ORSEC Cyclones.

Pour ces mêmes raisons, des modifications de plans de vols sont d’ores et déjà été décidées, les voyageurs sont invités à se renseigner auprès de leurs compagnies aériennes.

Le préfet de La Réunion insiste à nouveau sur le strict respect des mesures de prudence et rappelle qu’il convient de s’abstenir de toutes activités de plein nature jusqu’au retour à une situation normale.

Le préfet de La Réunion appelle chacun à faire preuve de la plus grande vigilance, notamment sur le réseau routier fortement impacté par les pluies : à pied ou en voiture, ne tenter en aucun cas de franchir les ravines, les rivières ou les radiers submergés.

Il est indispensable de se tenir informé et de respecter les consignes des autorités :

Se tenir informé régulièrement sur l’évolution du phénomène en suivant les prévisions météorologiques à la radio ou à la télévision ou sur les répondeurs de Météo France : le 0892 68 08 08 pour les prévisions météorologiques et le 0897 65 01 01 pour le point cyclone ;
Ne pas entreprendre de longues randonnées en montagne ou des sorties en mer ;
Vérifier ses réserves : conserves, eau en bouteille, piles, médicaments pour les personnes en cours de traitement médical ;
Ne pas s’approcher du rivage en cas de houle ;
Vérifier les toitures et les fermetures des locaux d’habitation ;
Vérifier l’arrimage des machines, outils et matériaux sur les chantiers ;
S’assurer de connaître le numéro du centre d’hébergement le plus proche de son domicile, au besoin en appelant sa mairie ;
Contacter son établissement de santé habituel pour les personnes qui suivent un traitement médical, en particulier les insuffisants rénaux et les insuffisants respiratoires.

Numéros de téléphones utiles : SAMU 15, Pompiers 18, Police et Gendarmerie 17.