Environnement

Un calendrier scolaire inadapté : pas d’école dans 19 communes sur 24

Voilà où mène le refus de reconnaître la réalité de La Réunion

Manuel Marchal / 31 janvier 2011

Calquer les vacances scolaires à La Réunion, île tropicale de l’hémisphère Sud, sur la France, pays tempéré de l’hémisphère Nord, et voilà le résultat : aujourd’hui, les écoles sont fermées dans 19 communes sur 24. Tout cela à cause d’un phénomène climatique ordinaire pour la saison, mais qui, du fait d’une décision inadaptée, a ces conséquences extraordinaires.

Le chantier de l’adaptation est bien celui du siècle, c’est ce que rappelle l’épisode de fortes pluies qui succède à la sécheresse. Cette adaptation concerne les infrastructures de transport. Depuis l’arrivée de la pluie, la circulation n’a pas été interrompue sur la route des Tamarins entre l’Ouest et le Sud. Si cet investissement n’avait pas été concrétisé, tout le trafic aurait dû passer par des zones inondables. Il reste à adapter la liaison entre l’Ouest et le Nord. Mais une des premières décisions prises par la nouvelle Direction de la Région a été de stopper les chantiers, deux grands équipements qui devaient sécuriser le trajet entre La Possession et Saint-Denis.
L’adaptation, c’est également construire en tenant compte de ces phénomènes. Durant ces deux derniers jours, plusieurs glissements de terrain ont eu lieu dans des zones habitées. Un d’entre eux a provoqué la perte d’une vie humaine. Quant aux radiers, ils ont encore failli être le lieu de drames. Les Réunionnais ne sont pas tous protégés des dégâts des eaux. L’endiguement des ravines et le remplacement des radiers par des ponts sont aussi les grands chantiers de ce siècle.
Si les fortes pluies révèlent à chaque fois ces faiblesses, celles qui touchent notre île depuis la fin de la semaine dernière dévoilent une nouvelle inadaptation : le calendrier scolaire.

Sécheresse, cyclones et canicule

Il a en effet été décidé de calquer au maximum les vacances scolaires de La Réunion, île tropicale de l’hémisphère Sud, sur celles de la France, pays tempéré de l’hémisphère Nord. Le résultat ne s’est pas fait attendre. Moins d’une semaine après des vacances d’été écourtées, toutes les écoles sont fermées dans 19 communes sur 24 jusqu’à nouvel ordre. Météo France prévoyant un maintien de l’épisode pluvieux jusqu’à mercredi, les conditions de sécurité pour l’accueil des élèves risquent donc de ne pas être réunies avant quelques jours.
Après cet épisode pluvieux, ce seront les fortes chaleurs de l’été qui perturberont le déroulement des cours.
Manifestement, ce calendrier scolaire n’est pas fait dans l’intérêt des jeunes Réunionnais. Il sert d’autres intérêts, qui ne concernent pas le développement du pays.

Des conséquences extraordinaires

Les dégâts infligés au réseau routier sont d’ores et déjà importants. Ce sont donc des journées de cours qui vont être perdues pour les jeunes de notre pays, dans 19 communes sur 24.
Tout cela ne serait pas arrivé si ceux qui décident du calendrier scolaire avaient pris en compte la réalité de notre île. La Réunion est une île tropicale de l’hémisphère Sud, avec un été qui est donc la période des fortes chaleurs, mais aussi des fortes pluies.
Le phénomène qui touche actuellement La Réunion n’est pas extraordinaire, il est de saison. Mais parce que le calendrier scolaire est inadapté, les conséquences deviennent extraordinaires.

Manuel Marchal


Kanalreunion.com