Environnement

Un Pétrel noir de Bourbon reprend son vol

Protection des espèces protégées à La Réunion

Témoignages.re / 10 juillet 2015

Le Pétrel noir de Bourbon est un oiseau marin, l’un des plus rare au monde ! Il est actuellement classé "en danger critique d’extinction" par l’UICN. Il fait partie de la triste liste des 15 espèces les plus menacées au monde... Depuis 1834, 46 individus ont été recensés et aujourd’hui, en 2015, la population est estimée entre 10 et 50 couples, seulement ! Ce matin avait lieu le relâcher d’un pétrel retrouvé à Salazie par M. Hoarau.

JPEG - 65 ko
Le relâcher du Pétrel noir de Bourbon, ce vendredi 10 juillet 2005 à Bras-Panon. (Photo Parc National/SEOR)

Il y a quelques mois encore, de nombreux lâchers de pétrels de Barau se faisaient dans différents sites de l’île grâce à la mobilisation des réunionnais qui ont participé au sauvetage de ces oiseaux échoués et les ont amenés au centre de soin de la SEOR. Cette période d’échouage massif correspondait à l’envol des jeunes pétrels de Barau, nés en début d’année, et attirés par les lumière des villes.

Cependant, des oiseaux marins continuent à s’échouer tout au long de l’année, nous en avons eu la preuve aujourd’hui !

En effet, La SEOR, le Parc national de La Réunion et ses partenaires (Université de La Réunion, ONCFS - BNOI, DEAL et Conseil Départemental) ont relâché aujourd’hui, ce vendredi 10 juillet de bon matin, un Pétrel noir de Bourbon, une espèce endémique de notre île qui est en voie de disparation.

Cet envol a été rendu possible grâce à la participation d’un habitant de Salazie, M. HOAREAU, qui l’a retrouvé le 4 juillet dernier. Cet oiseau est ensuite resté quelques jours en observation au centre de soin de la SEOR afin de reprendre de l’énergie et repartir en mer dans de bonnes conditions pour revenir très prochainement sur nos terres et s’y reproduire.

Le Pétrel noir de Bourbon est un oiseau marin, l’un des plus rare au monde !
Cette espèce endémique fait partie de la triste liste des 15 espèces les plus menacées de notre planète. Reconnue internationalement « en danger critique d’extinction » par l’UICN, elle représente une urgence et une priorité de conservation locale.

Les seules connaissances disponibles à ce jour proviennent de 46 individus échoués depuis 1834. Considérée comme disparue pendant plus de 70 ans, cette espèce a été redécouverte en 1970 et reste de nos jours une réelle énigme pour la Science. Depuis 2004, aucun échouage n’a été recensé dans la commune de Salazie ! La population de pétrel noir est estimée entre 10 et 50 couples, mais aucun nid n’a encore été découvert à ce jour.

JPEG - 73 ko
L’équipe du Parc national de La Réunion et de la SEOR. (Photo Parc National/SEOR)

De nombreux acteurs unissent leurs forces pour mettre en œuvre des actions visant à éviter la disparition de cette espèce. La commission Européenne a tout récemment accordé son soutien pour mettre en place un projet de territoire d’envergure jusqu’en 2020 : le programme LIFE+ Pétrels, qui regroupe les partenaires suivants : Parc national de La Réunion, SEOR, Université de La Réunion, l’ONCFS - BNOI, DEAL et Conseil Départemental.

JPEG - 81.7 ko
M. Hoarau a retrouvé le Pétrel noir échoué à Salazie. (Photo Parc National/SEOR)

Ainsi, cette matinée a aussi été l’occasion d’officialiser le partenariat entre le programme LIFE+ Pétrels et l’entreprise 0-3000 qui a mis à disposition des équipes de terrain du matériel de montagne de grande qualité afin de pouvoir partir à la recherche du Pétrel noir de Bourbon en toute sécurité dans les remparts les plus reculés de l’île.
A travers le programme LIFE+ Pétrels, des actions de conservation d’envergure vont être menées afin de poursuivre les démarches menées en faveur du Pétrel de Barau, et de percer le mystère du Pétrel noir de Bourbon, espèce énigmatique. Ce programme permettra ainsi de réunir l’ensemble des acteurs et usagers de l’île pour sauver ces espèces au bord de l’extinction, fortement menacées par l’urbanisation grandissante et ses éclairages associés et la prédation par les prédateurs introduits : chats ensauvagés et rats présents dans les milieux naturels reculés.

JPEG - 61.4 ko
Le Pétrel noir de Bourbon fait partie d’une des espèces les plus menacées au monde. (Photo Parc National/SEOR)


Kanalreunion.com