Environnement

Un troisième départ de feu dans l’Ouest

La Possession

Témoignages.re / 19 octobre 2010

Hier, Hervé Houin, directeur de l’ONF (Office national des forêts) a annoncé une mauvaise nouvelle. Un troisième foyer se serait déclaré dans les Hauts de La Possession. Pour l’instant, il n’y a pas plus d’information et une enquête a été ouverte pour connaître l’origine de ce nouveau sinistre. Le sous-préfet de Saint-Benoît, Serge Bideau, se demandait malgré tout hier matin sur les ondes « si un pyromane n’était pas en train de jouer des tours. C’est bizarre qu’il y ait autant d’incendies en ce moment ». Toujours selon Serge Bideau, le préfet vient de mettre en alerte toutes les forces de l’ordre pour surveiller les départs de feu intempestifs.

Pour l’heure, ce sont toujours 780 hectares de végétation qui ont brûlé dans les Hauts du Maïdo. Les pronostics des pompiers étaient réservés hier matin, compte tenu des conditions météo, avec un vent de 50km/h annoncé dans la journée. Actuellement, c’est le front Ouest qui pose beaucoup de problèmes aux équipes. La priorité étant toujours de protéger la lisière en amont du gîte des Tamarins, au niveau de la forêt de tamariniers, afin d’empêcher l’incendie de passer de l’autre côté de la route forestière. Mais un problème se pose, en raison de la brume qui s’installe au niveau de la "ligne des 1800", les hélicoptères bombardiers d’eau ne vont pas pouvoir survoler ce secteur. Les moyens héliportés ont dû être évacués à 11 heures hier matin.

 Les secteurs Nord, Est et Sud demeurent sous contrôle. Les travaux effectués dans la nuit et dans la matinée sur le flan Ouest ont également permis de stopper la progression du feu vers la côte des 1500. Des pare-feux ont été taillés pour permettre aux groupes d’intervention d’agir au plus près des foyers.

 Selon le directeur de l’ONF, les priorités actuelles sont toujours d’éviter que le feu ne bascule dans Mafate ainsi que dans la forêt des Bénares. « Il faudra encore plusieurs jours pour traiter le sinistre », souligne le directeur de l’ONF.

 Pour rappel, 30 nouveaux sapeurs pompiers militaires sont arrivés en renfort de France ce dimanche matin. Ils ont été rejoints hier par 30 de leurs collègues. Ce mardi, un avion bombardier d’eau d’une capacité de 12.000 litres doit également arriver à La Réunion. Le nombre de camions-citernes des sapeurs pompiers sera également porté de 23 à 33, auxquels s’ajouteront 4 camions-citernes de carburant transformés en porteurs d’eau. « Les 6 hélicoptères restent mobilisés en permanence », ajoute la Préfecture.


Kanalreunion.com