Environnement

Une marée noire qui coûte cher

Témoignages.re / 10 août 2010

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, a annoncé que la fuite de pétrole à l’origine de la marée noire du Golfe du Mexique est « quasiment terminée ». Cette annonce survient après la cimentation du puits sous-marin, exploité par le groupe britannique BP au moment de l’explosion de la plate-forme pétrolière.

Le gouvernement et le géant pétrolier britannique voient la fin d’une fuite de pétrole sans précédent dans le pays. Mais c’est le début, pour le second, des ennuis financiers. En effet, le gouvernement a décidé de faire payer BP des coûts engagés par la fuite, et les amendes prévues pour le déversement du pétrole dans les eaux du Golfe du Mexique.

BP va payer, affirme la Maison Blanche

Mais cet argent va-t-il restaurer l’écosystème détruit, redonner vie aux espèces disparues dans la région, à la pollution sur les côtés, les effets sur le long terme de la pollution... Le gouvernement américain promet que la compagnie pétrolière, en plus des frais occasionnés par la fuite de pétrole, sera pénalisée financièrement.

La marée noire, qui a débuté le 20 avril, aura coûté depuis près de 6,1 milliards de dollars à BP. D’après un communiqué du groupe, diffusé lundi 9 août, ce montant inclut l’ensemble des dépenses effectuées pour contenir et nettoyer le pétrole, le forage du puits de secours et les sommes versées aux Etats riverains et aux autorités fédérales.

Pour la Maison Blanche, l’unique responsable reste la compagnie pétrolière. « BP sera clairement tenu responsable », a déclaré Carol Browner, conseillère du Président Obama sur les questions d’énergie et de changement climatique, et prévoit une « importante pénalité financière ».

Céline Tabou


Kanalreunion.com