Environnement

UNESCO offre son aide pour éviter le massacre du Patrimoine mondial

20 Octobre 2010

Témoignages.re / 27 janvier 2011

72 jours après avoir été inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO dans le bien Piton Cirques et Remparts, le Maïdo est touché par un incendie. 10 jours plus tard, devant la tournure dramatique des événements, l’UNESCO offre son aide et celle de l’UICN pour empêcher le massacre de cette part de l’Héritage mondial commun aux peuples de l’humanité.

Présentée par l’UICN, la candidature de Piton Cirques et Remparts à l’inscription au Patrimoine mondial est acceptée par l’UNESCO le 1er août 2010. 72 jours plus tard, un incendie commence à proximité du Maïdo. Il ne cessera de s’étendre jusqu’à atteindre des proportions dramatiques.
Alors que le président du Parc national reste silencieux, l’UNESCO entre dans la bataille ce 20 octobre.
L’organisation propose son aide ainsi que celle de l’UICN pour tenter sauver ce qui peut encore l’être de cette part de l’Héritage commun des peuples du monde. Cette décision souligne la nouvelle responsabilité de ceux qui doivent veiller sur le maintien en bon état de la zone centrale du Parc national.
Ce 20 octobre, c’est également l’arrivée de France d’un bombardier d’eau. C’est à partir de l’intervention de ce moyen anti-incendie que la situation a commencé à basculer dans le sens de la fin de l’extension de la catastrophe.
Ce résultat n’a pas manqué de susciter des commentaires. Gageons que les enseignements en soient tirés pour que La Réunion puisse être capable de préserver la part du Patrimoine mondial présente sur son territoire.


Kanalreunion.com