Environnement

Venez à la rencontre des producteurs locaux bio

1er salon du bio à la Réunion au Verge de La Chapelle

Sophie Périabe / 8 juin 2010

Dans le cadre de leur formation professionnelle, cinq étudiantes de l’IUT de Saint-Pierre ont décidé d’organiser le premier salon du Bio, qui se passera ce dimanche au Verger La Chapelle à l’Entre Deux.

Aujourd’hui, le bio est à la mode, de plus en plus de Réunionnais en consomment. Néanmoins, les produits bio restent beaucoup plus cher qu’en métropole et, il faut le dire, on en trouve difficilement.
Partant de ce constat, cinq étudiantes ont organisé le premier salon du bio. Ce projet tuteuré entre dans le cadre de l’obtention de leur DUT – GEA (Diplôme Universitaire Technologique – Gestion des entreprises et des administrations).
« L’objectif est de réunir dans un même lieu et au même moment des producteurs bio » explique Anaïs Philaumart. Les étudiantes, sensibles aux problématiques de l’environnement, souhaitent contribuer au développement du bio à la Réunion. D’ailleurs, pour l’association BioConsomm’acteurs qui participera au salon, le bio ne peut être porté que par la jeunesse.
Chacune a ainsi pu apporter leurs compétences acquises au cours des deux années de formation dans l’organisation de ce salon. « Moi, j’ai travaillé à la recherche des exposants et également sur le blog » indique Leïla Ah-Hon. La recherche des exposants bio s’est révélé être une tâche assez compliquée. « Il a fallu faire le tour des marchés forains, nous avons consulté l’annuaire professionnel, il y a eu des contacts avec la chambre d’agriculture, la CCIR, etc ».Toute la répartition des tâches et la logistique ont été confiées à Christelle Haw-Dock-Dian. Quant à Audrey Hoarau, elle a été la coordinatrice avec l’association REUNIR (Rassemblement Étudiants de l’Université de la Réunion). Tout le côté financement, c’est Naeda Hobaya qui s’en est chargée. Et enfin, Anaïs Philaumart a contacté les conférenciers et a organisé la conférence de presse.
Chacune a donc joué un rôle primordial dans l’organisation de ce salon.

Un verger 100% bio labellisé

Et ce n’est pas par hasard que le Verger de La Chapelle a été choisi. En effet, « dans une salle, cela n’aurait pas été représentatif, tandis que dans un verger, c’était le lieu idéal. De plus, il s’agit d’un verger 100% bio qui a obtenu plusieurs labels » poursuit Anaïs. Au fil des années, le Verger a ainsi été labellisé agriculture raisonnée, “clef verte”, agriculture biologique et ISO 14001.
D’autre part, le Verger de La Chapelle s’est donné plusieurs missions : la sécurité alimentaire et la traçabilité des produits, la lutte contre les gaz à effet de serre et une politique de protection de l’environnement par : la gestion de l’eau, de l’énergie, la gestion des déchets, les produits d’entretien certifiés “écolabel”, l’éducation à l’environnement et l’aménagement des espaces.
Pas moins de 11 exposants ont, pour l’heure, confirmé leur présence, « il y aura de la cosmétique, de l’alimentaire, l’agriculture, un tisaneur, et des vêtements également ».
Durant cette journée dédiée au bio, le public pourra participer aux ateliers de dégustation et aux conférences. “Qu’est-ce la bio ?”, “Question – réponse sur le bio”, “pourquoi consommer bio ?” seront autant de thème abordé.
Producteurs et consommateurs bio ont donc rendez-vous ce dimanche 13 juin de 9h30 à 18h au Verger de La Chapelle, peut-être le premier rendez-vous d’une longue série !

 Sophie Périabe 


Kanalreunion.com