Environnement

WIOMSA : Le développement durable des océans en questions à La Réunion

6ème congrès de la Western Ocean Marine Science Association

Témoignages.re / 25 août 2009

“Le défi du Millénaire : comment les sciences marines et les gestionnaires parviendront à la gestion durable des ressources marines et au développement des communautés humaines ?”, tel est le thème du 6ème congrès scientifique international de la Western Ocean Marine Science Association (WIOMSA) qui s’est ouvert hier au campus du Moufia.

Organisé par l’Université de La Réunion, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’Institut Français pour la Recherche et l’Exploitation de la Mer (IFREMER), grâce au soutien de la Région Réunion, le 6ème congrès scientifique international de la Western Indian Ocean Marine Science Association (WIOMSA), entièrement en langue anglaise, se tient pour la première fois à La Réunion.
Du lundi 24 au 29 août, 40 sessions se tiendront sur des thèmes aussi variés que le changement climatique sur les écosystèmes marins, la gestion durable des pêches artisanales et industrielles, etc…
« Les congrès de WIOMSA ont lieu tous les deux ans dans l’un des pays de l’océan Indien occidental. Ils accueillent en général entre 350 et 480 délégués des différents pays membres de WIOMSA ainsi que d’autres parties du monde (Europe, Australie, Etats-Unis, Inde, …). Il y a deux ans, il avait eu lieu à Durban, en Afrique du Sud. Cette année à La Réunion, près de 400 participants sont attendus, originaires de Tanzanie, du Kenya, du Mozambique, de l’Afrique du Sud, de Madagascar, des Comores, des Seychelles, de l’Ile Maurice, de La Réunion mais aussi de France, Grande-Bretagne, Portugal, Australie, Etats-Unis, Inde, etc… ».
Le thème général du congrès cette année sera “Le défi du Millénaire : comment les sciences marines et les gestionnaires parviendront à la gestion durable des ressources marines et au développement des communautés humaines ?”.

Après la conférence internationale de l’UICN sur la biodiversité en 2008, celle du GIEC sur les changements climatiques en 2007, La Réunion accueille une rencontre scientifique d’ampleur. Lors de la cérémonie d’ouverture, chaque représentant a pris la parole : Mohamed Rochdi, Président de l’Université de La Réunion, Julius Francis, Secrétaire exécutif de WIOMSA, Matthieu Le Corre, Coordonnateur WIOMSA à La Réunion et en charge du comité local d’organisation, Claes Kjellstrom, Première secrétaire de Sida Representative, Nyawira Muthiga, Présidente de WIOMSA, Alain Borgel, Coordonnateur du programme européen RUN Sea Science, Rollon Mouchel-Blaisot, Préfet des Terres Australes et Antarctiques Françaises, Maya Cesari, vice-présidente du Conseil régional en charge de l’Innovation, et Jean-Marie Coupu, Directeur régional des Affaires maritimes, représentant le Préfet de La Réunion.
Comme le précise Mohamed Rochdi, 284 délégués internationaux, de 23 nationalités, 123 institutions dont 43 universités participent à ce congrès, avec une forte présence des chercheurs de la zone, et de doctorants. Un congrès qui ne s’adresse pas seulement aux scientifiques mais aussi aux décideurs politiques. Depuis 8 ans, l’Université de la Réunion s’est fixé deux priorités scientifiques de recherche : la biodiversité et la santé, les espaces naturels et les impacts des changements globaux.
Des tables rondes sur les programmes de coopération régionale dans l’océan Indien en sciences marines auront lieu jeudi. Les propositions pour la protection et le développement des ressources côtières devraient être présentées à la Convention de Nairobi, à la COI.
Maya Césari a rappelé l’implication de La Réunion dans le développement et la protection des ressources marines, avec l’aquaculture, la Réserve marine, le Pôle de compétitivité Qualitropic, Netbiom, et le programme européen Run Sea Sciences, le Pôle régional mer.
Vendredi, le Conseil régional récompensera 15 jeunes chercheurs des pays voisins pour leurs travaux.

 EP 


Kanalreunion.com