Quel avenir

De l’eau sur Encelade, une lune de Saturne

Une découverte grâce à la sonde Cassini

Témoignages.re / 4 avril 2014

La sonde spatiale Cassini et le réseau Deep Space ont découvert une preuve selon laquelle Encelade, une lune de Saturne, abrite un grand océan souterrain d’eau liquide. Cela relance l’intérêt scientifique sur ce corps céleste de 500 kilomètres de diamètre, en tant que lieu potentiel de vie extraterrestre.

JPEG - 54 ko
Vue d’artiste de l’océan souterrain de Encelade. Sous une couche de glace protectrice de 30 à 40 kilomètres, un océan (en bleu) profond de 10 kilomètres au-dessus d’un noyau solide.

De l’eau sur Encelade à des millions de kilomètres de la Terre : les chercheurs avaient commencé à élaborer une théorie à ce sujet en 2005. Cette année là, la sonde Cassini avait découvert des éruptions de vapeur d’eau et de glace dans la région du pôle Sud d’Encelade. Les nouvelles données proviennent des premières mesures géophysiques de la structure interne d’Encelade. Elles décrivent l’existence d’un océan caché à l’intérieur de la lune. Cette découverte s’est faite à partir de l’étude de mesures de la gravité, indique le journal Science daté du 4 avril.

Sous 30 à 40 kilomètres de glace

Le calcul des variations de gravité s’est faite à partir de l’effet Dopler, un principe utilisé pour le fonctionnement des radars. Sami Asmar, du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena en Californie, précise en substance : quand la sonde survole Encelade, sa vitesse dépend de la variation de la gravité. C’est sur la base de ces variations de vitesse que la découverte a pu être faite.

Les mesures relevées suggèrent un grand océan, profond de 10 kilomètres, sous une couche de glace de 30 à 40 kilomètres d’épaisseur.
Compte tenu des températures extrêmement basses, en dessous de -150 degrés, l’équivalent de la croute terrestre n’est pas sous forme de roches mais de glace. À cette température, la glace est aussi dure que la roche. Donc au lieu de laves basaltiques, les coulées volcaniques peuvent être composées de vapeur d’eau. La pression atmosphérique est bien trop faible pour que l’eau puisse être expulsée sous forme liquide sur la surface glacée d’Encelade.
Mais sous une couche protectrice de glace, les conditions de température et de pression peuvent être réunies pour permettre à l’eau d’être dans un état liquide comme sur Terre.

Oasis de vie ?

La présence d’un océan souterrain classe maintenant Encelade parmi les lieux les plus favorables au développement de la vie dans le système solaire.
Cette conclusion est le résultat de 19 survols d’Encelade par la sonde Cassini. Cassin est arrivé dans la région de Saturne en juillet 2004. Cassini avait détecté une zone de fracturation dans la région du Pôle Sud d’Encelade. Des volcans entrent en éruption dans ce secteur. Les rejets contiennent de l’eau salée et des molécules organiques, « les composants chimiques de base pour la vie », explique Linda Spilker, du projet Cassini.

Cette découverte étend le champ des recherches de formes de vie extraterrestre. Car dans le système solaire, d’autres satellites sont susceptibles d’abriter un océan souterrain.


Kanalreunion.com