Quel avenir

Le Comité pour l’Appel de l’Ermitage invite la classe politique à s’engager à abolir la pauvreté

Adoption des Objectifs de développement durable : 15 ans pour éliminer la pauvreté « partout et sous toutes ses formes » ?

Témoignages.re / 26 septembre 2015

Le comité de l’Appel de l’Ermitage a informé hier La Réunion de l’importance du Sommet de l’ONU sur le développement durable. Au moment où plus de 150 chefs d’État adoptaient un plan de développement sur 15 ans, le Comité de l’Appel de l’Ermitage en a tiré les premiers enseignements. « Le comité de l’Appel de l’Ermitage y voit la confirmation de son leitmotiv : la pauvreté n’est pas une fatalité. », rappelle Raïssa Noël, porte-parole du collectif qui « invite les candidats aux prochaines élections régionales, les parlementaires, partis politiques et assemblées locales à adopter le programme des ODD, pour définitivement abolir l’extrême pauvreté à La Réunion et bâtir un avenir de prospérité durable pour tous les Réunionnais ».

JPEG - 47.3 ko
Raïssa Noël, Porte-parole du comité de l’Appel de l’Ermitage.

« Aujourd’hui, 15 ans après le Sommet du Millénaire en l’an 2000, la 70e session de l’Assemblée Générale des Nations Unis se réunit pour faire le bilan des Objectifs du Millénaire pour le Développement. 193 chefs d’État et de gouvernement s’apprêtent également à adopter de nouveaux objectifs de développement et de lutte contre les inégalités encore plus ambitieux : les Objectifs du Développement Durable.
Retenons particulièrement le premier de ces objectifs, celui qui invite à “Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde”.

Le comité de l’Appel de l’Ermitage y voit la confirmation de son leitmotiv : la pauvreté n’est pas une fatalité. À La Réunion, la pauvreté extrême est le fruit de décisions politiques historiques pour ont profondément inscrit certaines inégalités dans la société réunionnaise. Voilà pourquoi l’abolition de l’extrême pauvreté est possible : des décisions ambitieuses peuvent réparer aujourd’hui les décisions d’hier. Voilà pourquoi l’abolition de l’extrême pauvreté est politique : comme à l’ONU, ces décisions doivent être adoptées par les différentes autorités locales, après concertation sur quelques objectifs ambitieux, sertis d’un délai contraignant.

Le comité de l’Appel de l’Ermitage invite les candidats aux prochaines élections régionales, les parlementaires, partis politiques et assemblées locales, qui doivent tous formuler des propositions pour réaliser “l’Égalité Réelle”, tel que souhaité par le Président de la République, à adopter le programme des ODD, pour définitivement abolir l’extrême pauvreté à La Réunion et bâtir un avenir de prospérité durable pour tous les Réunionnais. »

Raïssa Noël,
Porte-parole du comité de l’Appel de l’Ermitage


Kanalreunion.com