Quel avenir

Nous étions 6 milliards en 1999
Nous sommes 7 milliards en 2011
Nous serons 10 milliards en 2050

Une confirmation : la démographie au centre de tout

Céline Tabou / 19 août 2011

L’Institut national d’études démographiques (INED) a publié une étude révélant que la Terre dépassera les 7 milliards d’habitants le 31 octobre 2011. Selon ses estimations, la planète abritera 10 milliards de personnes d’ici 2050. Rappelons qu’en 12 ans, la population mondiale a augmenté de 1 milliard d’habitants, et que la hausse prévue pour les 40 prochaines années équivaut à un apport égal à la moitié de la population mondiale en 1999.

Cette hausse démographique aura des conséquences sur les sociétés, qui devront s’adapter aux changements, mais aussi aux demandes. Logement, éducation, santé, le nombre croissant d’habitants demande des anticipations politiques en matière d’aménagement du territoire, d’emploi, d’alimentation…

En 1999, la Terre avait dépassé le cap des 6 milliards d’habitants, 12 ans plus tard, la barre des 7 milliards a été franchie. Les chercheurs de l’INED estiment qu’il faudra attendre 14 ans avant d’atteindre les 8 milliards. La croissance démographique a atteint son niveau maximum de 2% par an il y a 50 ans. Celle-ci a été divisée par deux depuis pour tomber à 1,1% en 2011. Cette décélération s’explique par la diminution de la fécondité moyenne, revenue à 2,5 enfants par femme aujourd’hui contre le double en 1950.

Une forte croissance démographique en Afrique

L’INED a indiqué que l’essentiel de la croissance démographique d’ici la fin du siècle sera concentré sur l’Afrique subsaharienne, la péninsule arabique et les régions allant de l’Afghanistan au Nord de l’Inde. L’accroissement dans les années à venir devrait être particulièrement important en Afrique subsaharienne, où la population devrait passer d’un peu plus de 600 millions d’habitants en 2000 à près de 3,4 milliards en 2100.

« C’est l’une des régions du monde où la fécondité reste encore élevée même si elle est en baisse. Et même avec cette baisse, c’est plus qu’ailleurs. Les régions du monde qui vont voir leur population croître le plus au cours des prochaines décennies, ce sont les pays où la fécondité est la plus élevée »,
a expliqué à l’Agence France Presse le chercheur Gilles Pison, auteur de l’étude.

Aujourd’hui, le nombre d’enfants par femme est de 7 au Niger, 6,4 en Somalie, 6,1 en République démocratique du Congo et 5,8 au Burkina Faso. Cet accroissement de la population africaine continuera en dépit d’un taux de mortalité infantile élevé et du Sida, « qui a eu un impact démographique, mais n’a pas empêché la population de l’Afrique de continuer d’augmenter et pourrait tripler d’ici un siècle », a souligné Gilles Pison.

Une espérance de vie élevée

L’étude montre également que l’Inde devrait prendre la tête du classement devant la Chine, avec près de 1,7 milliard d’habitants prévus en 2050 contre 1,31 milliard pour l’Empire du Milieu. En ce qui concerne l’espérance de vie, l’étude indique que, de nos jours, les Japonais vivent le plus longtemps, jusqu’à 83 ans en moyenne, contre 46 ans au Zimbabwe.

Avec 63,3 millions d’habitants, la France métropolitaine se situe au 21ème rang mondial en 2011, entre la République démocratique du Congo et le Royaume-Uni. Elle devrait être rétrogradée au 26ème rang d’ici à 2050, selon les projections de l’INED, avec une population prévue à 72 millions de personnes. La Réunion verra également sa population croitre, avec 1 million d’habitants d’ici 2030.

Céline Tabou

JPEG - 10.6 ko
Ce graphique montre la répartition de la population entre, d’une part, les principaux ensembles des pays anciennement industrialisés et, d’autre part, les pays en développement.
En 2011, les pays en développement représentent 86% de la population, tandis que le monde industrialisé composé des anciennes puissances coloniales regroupe 14% des êtres humains. Ce sont pourtant toujours les dirigeants de 14% de la population du monde qui détiennent les principaux leviers de décision.
JPEG - 10.2 ko
Ce graphique présente la répartition de la population mondiale en fonction des continents. Si l’Asie reste le plus peuplé, la population de l’Afrique égale celle de l’Europe et de l’Amérique du Nord réunies. Quant à l’Amérique latine, elle est désormais aussi peuplée que l’Europe.
Dans ce graphique, la population de l’Europe est celle de tous les pays du continent européen, y compris ceux qui ne font pas partie de l’Union européenne : Ukraine, Belarus et partie européenne de la Russie.
JPEG - 35.6 ko
L’espérance de vie dans le monde en fonction des pays. Dans la plupart des cas, l’espérance de vie est inférieure à l’âge de départ à la retraite imposé par l’UMP. Ces données dessinent aussi les évolutions de demain, avec un vieillissement accéléré de la population dans les anciennes puissances coloniales.
JPEG - 13.6 ko
Les 10 pays les plus touchés par l’épidémie du SIDA en proportion de leur population sont dans notre environnement régional. Étant donnés les moyens sanitaires dont nous disposons puisque nous avons un système de soins aux normes européennes, nous avons devant nous de très importantes perspectives de codéveloppement dans ce domaine. Réunionnais, nous pouvons contribuer à faire reculer le SIDA qui tue des millions de personnes dans notre région.

Voir en ligne : Lien pour télécharger l’étude de l’Institut national d’études démographiques



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Les projections astronomiques de l’INED donnent le tournis !
    Auront-elles au moins pour effet de sensibiliser l’opinion française (et mondiale) sur le sujet afin qu’elles exercent une pression sur les instances internationales ?
    En effet, cette explosion démographique en cours (et à venir) n’est pas une fatalité : on peut très bien la contenir en investissant massivement dans l’éducation des femmes & la planification familiale et menant des campagnes de sensibilisation culturellement adaptées (y compris ici...).
    http://www.demographie-responsable.org/

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com