Quel avenir

Population de La Réunion : 845.000 Réunionnais au 1er janvier 2014

Bilan démographique 2013 de La Réunion

Témoignages.re / 26 juin 2015

Voici le contenu de l’étude publiée aujourd’hui par l’INSEE, relative à l’évolution de la population de La Réunion au cours de l’année 2013.

JPEG - 83.7 ko

« La population de La Réunion est estimée à 845.000 habitants au 1er janvier 2014. La dernière population légale définitive est de 833.944 habitants au 1er janvier 2012. Entre 2007 et 2012, la croissance démographique ralentit. La population n’augmente que de 1,0 % par an en moyenne, soit nettement moins vite qu’au cours des périodes précédentes : + 1,8 % par an dans les années 90 et + 1,5 % par an entre 2000 et 2007. Les flux migratoires sont en effet marqués par des départs plus nombreux que les arrivées. Le solde migratoire devient ainsi négatif : – 2.300 personnes par an, soit – 0,3 %.

Par contre, le solde naturel reste le moteur de la démographie avec des naissances plus nombreuses que les décès. Il explique à lui seul la croissance de la population, apportant chaque année 10.000 habitants supplémentaires.

L’espérance de vie à la naissance progresse en 2013 pour atteindre 77 ans pour les hommes et 83,5 ans pour les femmes, soit respectivement + 4,4 et + 2,9 années en dix ans. Elle reste toutefois inférieure d’environ un an et demi à celle de France métropolitaine, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. L’écart s’est néanmoins fortement réduit. Il était de 3,3 années pour les hommes et de 2,3 années pour les femmes en dix ans.

L’âge moyen des Réunionnais augmente pour atteindre 34,5 ans (30,7 ans en 2003). Il reste néanmoins inférieur de six ans à celui des Métropolitains. Même si elle vieillit, la population réunionnaise reste jeune. Les moins de 20 ans sont deux fois plus nombreux que les personnes âgées de 60 ans ou plus (32 % de la population contre 14 %) alors qu’ils sont aussi nombreux en France métropolitaine (24 %)

Le taux de natalité reste élevé

Le nombre de naissances reste élevé en 2013 (14 002 naissances) même s’il diminue légèrement par rapport aux années précédentes. Le taux de natalité recule à 16,6 ‰ contre 18,9 ‰ en moyenne dans la décennie 2000. Avec 2,40 enfants par femme (1,98 en France métropolitaine), l’indicateur conjoncturel de fécondité, stable depuis les années 90, reste plus élevé que dans les autres régions françaises, à l’exception de Mayotte (4,01 en 2012) et de la Guyane (3,49).

La fécondité est particulièrement forte pour les jeunes Réunionnaises : elle est deux fois plus élevée qu’en France métropolitaine (0,7 contre 0,3 enfant par femme âgée de 15 à 24 ans). En particulier, le nombre d’accouchements de mères mineures reste élevé (460 en 2013) et représente encore 3,3 % des naissances contre 0,5 % en France métropolitaine. Les Réunionnaises ont donc leurs enfants plus tôt, avec un âge moyen des mères à la naissance de 28,5 ans contre 30,2 ans en France métropolitaine.

Les naissances multiples concernent 3 % des naissances de l’année, un peu moins qu’en métropole.

Enfin, les naissances hors mariage progressent encore pour atteindre 74 % à La Réunion (56 % en France métropolitaine).

Légère surmortalité à La Réunion

Avec 4 258 décès en 2013, le taux de mortalité s’élève à 5,1 ‰, et reste très en deçà du niveau national (8,7 ‰) en raison de la jeunesse de la population. Le taux de mortalité standardisé permet de supprimer les effets de structure par âge de la population. À structure comparable, le taux de mortalité est supérieur de 0,6 point (9,3 ‰) à La Réunion par rapport à la France métropolitaine. La mortalité est comparable avant 65 ans (2,1 ‰ entre 0 et 64 ans, soit 0,2 point de plus qu’en métropole) mais plus forte pour les plus âgés (41,1 ‰ pour les 65 ans ou plus, soit 2,6 points de plus qu’en métropole).

Les décès surviennent plus fréquemment durant l’hiver austral (juillet-août).
Les décès sont plus nombreux chez les hommes que chez les femmes (2 334 contre 1 924). Les hommes meurent plus jeunes, la moitié d’entre eux ayant moins de 69 ans au moment de leur décès contre 79 ans pour les femmes.

Par ailleurs, 95 nourrissons sont décédés avant leur premier anniversaire. La mortalité infantile est 2,3 fois plus élevée à La Réunion qu’en France métropolitaine (7,5 ‰ contre 3,3 ‰). Ce taux stagne autour de 7 ‰ depuis les années 90 à La Réunion.

Moins de mariages mais plus de divorces

En 2013, 2 791 mariages ont été célébrés à La Réunion, soit 213 de moins qu’en 2012. Le taux de nuptialité atteint 3,3 ‰, à un niveau proche du point bas historique atteint en 2011. Seulement un mariage sur seize à La Réunion comprend une personne de nationalité étrangère (un mariage sur six en France métropolitaine). Un mariage sur cinq est célébré en décembre.

Les mariages entre personnes de même sexe sont autorisés depuis mai 2013 et ont concerné 29 couples à La Réunion en 2013. Contrairement aux mariages, les Pacs atteignent un niveau record en 2013 (976 Pacs enregistrés), en hausse de 10 % par rapport à 2012.

Le nombre de divorces poursuit sa progression pour la troisième année consécutive (1 512 divorces après 1 497 en 2012). »


Kanalreunion.com