Tourisme

L’auberge de campagne pour mieux apprécier l’art de vivre réunionnais

Gîtes de France de La Réunion

YVDE / 16 janvier 2010

Le savoir-faire réunionnais est une nouvelle fois reconnu puisque c’est l’île qui a été désignée par la Fédération nationale des gîtes de France pour développer une nouvelle version de l’auberge de campagne mise en place dans le cadre du plan stratégique “Horizon 2015” de la Fédération national pour développer l’offre actuelle en milieu rural. François Boyer, président des Gîtes de France de La Réunion, a présenté hier, dans le cadre de “Miel Vert”, ce nouveau produit destiné à combler un vide laissé par la fermeture des petites unités hôtelières dans les régions rurales.

La Réunion, pour son savoir-faire développé au cours des trente-trois dernières années, a été choisie par la Fédération nationale des gîtes de France pour développer une nouvelle version de l’auberge de campagne. Cette structure d’hébergement et de restauration pourra compter au maximum quinze chambres classées de deux à cinq épis. « Elle restera pourtant une unité familiale où règnera l’esprit de convivialité des Gîtes de France qui demeure notre marque de fabrique », note François Boyer, président des Gîtes de France de La Réunion. Une charte évolutive a été adoptée en novembre dernier par le Conseil d’administration. Les conditions d’agrément indiquent que « l’auberge de campagne valorisera les produits du terroir et/ou les produits régionaux, y compris les boissons (…). L’architecture sera de style régional (…). L’aménagement intérieur de la restauration et des hébergements doit refléter l’âme de la région ».

Vingt auberges de campagne

Déjà un projet a été agréé et trois ou quatre demandes sont en cours d’instruction. François Boyer compte bien, après communication, atteindre cette année l’ouverture d’une vingtaine d’auberges de campagne, nouvelle version. Il s’agit de combler un vide laissé par la fermeture des petites unités hôtelières dans les région rurales. Depuis leur lancement, les Gîtes de France ont réussi à créer un réseau d’accueil chez l’habitant qui offre aujourd’hui 986 lits sur l’ensemble de l’île pour 130 gîteurs, « qui sont aujourd’hui des représentants de l’art de vivre réunionnais », indique le dossier de presse. François Boyer a également présenté le guide 2010. Une carte trilingue (français, anglais et allemand) qui, grâce à un code couleurs, permet d’identifier rapidement le produit recherché et de le positionner sur la carte. Ce guide est tiré à 100.000 exemplaires : la moitié distribuée dans les Offices de tourisme de l’île et chez les propriétaires de gîte, et l’autre moitié dispatchée dans les Salons européens par les Gîtes de France de La Réunion, quand ils sont présents, ou par l’Ile de La Réunion tourisme (IRT).

YVDE


An plis ke sa

Chiffres Les 986 lits offerts par les Gîtes de France de La Réunion se répartissent entre 92 gîtes ruraux (dont un éco-gîte 4 épis), 238 chambres d’hôtes, 28 tables d’hôtes, 7 gîtes d’étape et de séjour et 5 auberges de campagne (restaurants en milieu rural tenus par des agriculteurs). Le taux de remplissage s’établit entre 40 et 50%, et François Boyer indique que la fréquentation, revenue au niveau de ce qu’elle était avant la crise de 2005, est aujourd’hui stabilisée.

Nouveautés Le logo a été relooké et l’on peut réserver auprès des services de l’IRT, mais aussi auprès d’un nouveau numéro de téléphone : 0262.729.781. On peut également consulter le site internet : www.gite-de-france.com

Gîte rural Le gîte rural est une maison indépendante située en milieu rural, conçue et meublée pour accueillir une famille. On peut le louer pour un week-end ou encore pour une ou plusieurs semaines, pour des vacances en toute indépendance. On doit compter en moyenne 350 euros par semaine pour un gîte 3 épis, classement le plus courant dans l’île.

• Chambre d’hôte La chambre d’hôte est une chambre aménagée chez l’habitant. Un petit-déjeuner est toujours inclus dans la nuitée. Le client est reçu par les hôtes qui ouvrent leur maison pour une ou plusieurs nuits.

• Gîte d’étape et de séjour Le gîte d’étape et de séjour est destiné à accueillir des randonneurs pédestres, cyclistes ou équestres, des familles ou des groupes. Ils sont équipés d’espace de vie, de couchages en chambres ou en dortoirs, des sanitaires collectifs ou privatifs.

• Table d’hôte La table d’hôte est tenue par des agriculteurs. Ces derniers proposent des repas traditionnels, à base de produits issus de l’exploitation agricole, servis à la table familiale. Le nombre de couverts est limité à 25. Il est indispensable de réserver son repas.


Kanalreunion.com