Tourisme

L’IRT présente quatre grands projets pour 2010

YVDE / 11 janvier 2010

C’est l’heure des perspectives et du bilan pour l’Ile de La Réunion Tourisme (IRT). La lettre mensuelle de décembre 2009 annoncent d’ores et déjà quatre grands projets pour 2010 dont deux s’appuient sur la diaspora réunionnaise : création d’un label « Ile de La Réunion Saveurs » pour les restaurateurs et création d’un comité de pilotage fédérant les expatriés Réunionnais impliqués dans le développement de l’île pour porter la destination Réunion. Les deux autres projets concernent les hébergeurs avec l’édition d’un guide pour accompagner les projets des créateurs et un soutien aux hébergeurs pour végétaliser leurs sites en espèces endémiques, à l’occasion de l’année de la biodiversité.

L’IRT entend mettre en place « Ile de La Réunion Saveurs », un label décerné aux meilleures tables réunionnaises situées dans l’Hexagone. Elle souhaite ainsi « créer une chaîne informelle de tables reconnues pour leur excellence, avec le soutien des propriétaires de restaurants ». Des établissements qui « seront valorisés à travers des reportages sur le portail de la destination www.reunion.fr». Les restaurants labellisés se verront remettre du matériel de promotion « afin d’aider à la valorisation des autres atouts touristiques de l’île et de susciter des départs vers La Réunion ». Et la lettre précise que « cette démarche volontaire sera réalisée avec le plein accord des chefs réunionnais ».
Les expatriés réunionnais qui s’impliquent dans le développement de leur île vont également être mis à contribution pour que « La Réunion gagne sa place destination privilégiée des Français ». La lettre de l’IRT explique que « ces prestataires actifs, acteurs présents sur tout le territoire national et parfois même au-delà, des frontières, lors d’opérations commerciales (foires, salons, marchés de Noël…) ou autres), sont des ambassadeurs de l’île. À travers leurs compétences, leurs produits, ils représentent La Réunion et véhiculent son image positive. Un Comité de pilotage fédérant les acteurs réunionnais de l’Hexagone va être créé ». Il mutualisera « les Hommes, et les moyens » et « regroupera les acteurs volontaires désireux de participer à la promotion touristique de leur île ». Pour rejoindre le Comité de pilotage : crt@la-reunion-tourisme.com

Soutien aux hébergeurs

Une autre initiative marquante est destinée à faciliter la réalisation d’un projet d’hébergement, l’édition d’un guide du créateur. Il devrait être disponible ce mois-ci. « Il offrira à toute personne désirant mettre en place un projet d’hébergement touristique labellisé ou classé un inventaire des possibilités proposées au porteur de projet (les labels avec les aides attribuées, les différents produits, les marques…) ».

2010 est l’année de la biodiversité. C’est pour l’île un atout à valoriser puisque elle « est reconnue mondialement pour sa diversité exceptionnelle ». Et les passionnés de botanique trouvent ou retrouvent encore très souvent « des espèces endémiques qu’ils pensaient disparues ». Aussi, l’IRT souhaite « valoriser ces espèces. Elle s’est rapprochée des hébergeurs touristiques et, « avec des associations compétentes », travaille à la végétalisation de leurs sites « mettant en exergue la biodiversité » réunionnaise.

« C’est en fédérant les forces et les volontés que notre destination s’imposera », explique Pierre Vergès, Président de l’IRT dans son édito. Les actions citées ci-dessus et le bilan (voir encadré) illustrent parfaitement cette orientation.

 YVDE


Un bilan impressionnant

Impossible de citer dans le détail les opérations de l’Ile de La Réunion Tourisme (IRT) pour 2009. La Réunion a été présente sur 12 salons grand public dont celui de l’agriculture et la Foire de Paris, en collaboration avec les chambres consulaires concernées, le salon Destination Nature ou des salons spécialisés (plongée sous-marine, salon de la pêche sportives…) et à trois salons professionnels (Top Résa, et Bedouk à Paris et Ditex à Avignon). Elle a participé à huit partenariats professionnels rencontrant ou formant des centaines de professionnels (agents de voyages, journalistes…) ou contactant des dizaines de milliers de touristes potentiels (mailing, présence sur internet, création de totems…).
Des dizaines de tours opérateurs et de commerciaux ont également été rencontrés au cours de tournées commerciales, de petits-déjeuners ou de réunions trimestrielles à Paris pour des échanges d’information, des informations sur les aides et les soutiens de l’IRT afin de leur permettre de développer les ventes sur la destination Réunion, l’élaboration de partenariats à court terme, etc.

L’IRT a également multiplié les actions ciblées sur les marchés allemand, autrichien, belge, luxembourgeois, suisse, Sud-africain, espagnol, italien, suédois, australien, néo-calédonien, mauricien, sous différentes formes (workshop, partenariats, salons, brochures, soirées-événements, actions de communication, campagne de séduction…). Sans oublier la promotion en direction de la clientèle locale, soit environ 150.000 personnes représentant 27% de l’ensemble des clientèles touristiques ( lettre de l’IRT, presse quotidienne, site internet, spot à la télévision et dans les salles de cinéma…).
Il faudrait également parler du site internet, des brochures ( français, anglais, allemand) à destination des professionnels, du grand public du guide en partenariat sur les canyons de La Réunion et de Madagascar, de l’acquisition d’un espace modulaire pour les salons, du challenge Mascarun, de la création d ’un Comité d’orientation, etc.


Kanalreunion.com